Supernova 2 : Amundi et la CEA derrière l’un des plus gros fonds d’amorçage

EntrepriseLevées de fondsStart-up
supernova-2-invest-amorcage

Doté de 75 millions d’euros, le fonds Supernova 2 (issu de Supernova Invest) va scruter les dossiers d’innovations technologiques et d’usages.

Supernova Invest, société de gestion d’une capacité de financement global de 230 millions d’euros émanant du Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) et d’Amundi, lance Supernova 2, un Fonds Professionnel de Capital Risque (FCPI) doté de 75 millions d’euros.

Un premier véhicule d’investissement d’un montant de 38 millions d’euros avait été exploité dans ce sens depuis 2013 (ATI).

Ce fonds Supernova 2 est soutenu par le Crédit Agricole à hauteur de 41% et Bpifrance (via le Fonds National d’Amorçage dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir) pour 33%.

CEA Investissement s’engage sur 10%, tout comme un pool industriel (Michelin, Vinci, EDF, Biomérieux, Udimec) à un niveau similaire.

Le reliquat (6%) est pris en charge par des family offices et des entrepreneurs.

Avec ce montant de 75 millions d’euros en gestion, Supernova 2 se considère comme « l’un des plus gros fonds d’amorçage français ».

Les premiers investissements associés à Supernova 2 pourraient dévoilés prochainement.  
Supernova Invest scrute les dossiers de capital-investissement associés aux « innovations de rupture » et aux « innovations d’usage ».

Parallèlement, Supernova Invest gère le fonds Crédit Agricole Innovations et Territoires (50 millions d’euros pour les « jeunes entreprises innovantes »), qui avait été dévoilé en avril dernier.

Amundi, qui joue un rôle essentiel dans l’animation de Supernova Invest, a un profil de gestionnaire influent d’actifs en Europe avec un encours de 1100 milliards d’euros dans le monde.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur