Surface Book vs MacBook : Microsoft veut favoriser la bascule

MacPCPoste de travail
microsoft-surface-book-vs-apple-macbook
2 1

Aux Etats-Unis, Microsoft a monté un site dédié pour les utilisateurs d’ordinateurs Mac qui veulent effectuer un switch vers le nouveau Surface Book.

Microsoft veut vraiment installer sa nouvelle Surface Book face au MacBook Pro. De quoi faire trembler Apple ?

Le 6 octobre, Microsoft a dévoilé son premier laptop présenté comme une rupture dans le catalogue Surface. Avec son écran de 13,5 pouces, le Surface Book est un appareil de type 2-en-1 (l’écran peut être désolidarisé du clavier afin d’être utilisé comme une tablette).

Pour valoriser « l’ordinateur ultime » Surface Book, Microsoft a mis en ligne aux Etats-Unis un site dédié visant à inciter les utilisateurs de Mac à basculer vers Windows 10.

Il faut davantage présenter cette initiative comme une volonté d’accompagner ceux qui ont déjà fait le choix du switch avec des sélections d’accessoires, des tutoriels pour la migration de services (photos, fichiers, messagerie…) voire basculer d’iCloud vers Microsoft OneDrive.

La firme de Redmond veut rassurer les consommateurs avec un message limpide : en 2015, la bascule entre OS X et Windows 10 n’est plus rédhibitoire.

Mais convaincre les plus mordus de la « Marque à la pomme » sera une mission difficile (impossible ?).

Aux Etats-Unis, la Surface Book est désormais disponible en vente. Pour une arrivée en France, Microsoft indique juste une indication pour « 2016 ».

C’est de bonne guerre entre les deux éternels rivaux de l’IT : à chaque vague de sortie de produits, le concurrent tente de tirer la couverture vers soi. On l’avait vu avec la présentation de de l’iPad Pro (sortie prévue en novembre) dévoilée par Apple le 9 septembre.

A l’époque, on pouvait effectuer une comparaison avec la Surface Pro 3 de Microsoft. Maintenant, il faudra compter sur la sortie de la Surface Pro 4 attendu sur le marché à partir du 12 novembre.

Néanmoins, des passerelles existent entre les deux univers parallèles Apple et Microsoft à travers des outils populaires comme Office.

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur