Surface Phone : vers une gamme en Snapdragon 835 avec émulation x86

MobilitéOS mobilesSmartphones
surface-phone-rumeurs
2 1 Donnez votre avis

Le Surface Phone serait décliné en plusieurs modèles équipés d’une puce Snapdragon 835 prenant en charge l’émulation x86 sous Windows 10 « Redstone 3 ».

Petit à petit, les contours du Surface Phone se dessinent.

Il reste encore bien des incertitudes concernant le futur « flagship » de Microsoft, mais au gré des fuites et des rumeurs, certains éléments se retrouvent.

Illustration avec la puce MSM8998, dont Qualcomm a récemment confirmé qu’elle serait commercialisée sous la référence Snapdragon 835.

Il en est à nouveau question dans les allusions que Nokia Power User fait à propos non pas d’un, mais de plusieurs Surface Phone qui embarqueraient Windows 10 Mobile 64 bits en version « Redstone 3 », du nom de code donné à la prochaine version majeure de l’OS.

Annoncé, avec son procédé de gravure en 10 nm, 27 % plus performant et 40 % moins énergivore que ses prédécesseurs (les Snapdragon 820 et 821 en 14 nm), le Snapdragon 835 aurait d’ores et déjà permis à Microsoft de réaliser une implémentation fonctionnelle de l’émulation x86 sur ARM64.

Cette fonctionnalité est rendue possible par la présence de 6 Go de RAM dans l’un des prototypes. Elle n’est pas encore tout à fait complète, dans le sens que si l’installation des applications Win32 ne pose pas de problème, leur exécution ne peut, pour l’heure, se faire qu’avec le mode Continuum activé.

Cela reste un pas en avant si on considère que les modèles actuels ne prennent en charge que les applications Windows 10 « universelles » sous Continuum. En tête de liste, l’Elite x3 de HP, sur lequel un service de virtualisation (Workspace) est préchargé pour pallier le manque.

L’un des prototypes auxquels Nokia Power User fait référence n’embarque que 4 Go de RAM et ne propose par là même pas d’émulation x86. Quant au modèle 8 Go un temps objet de rumeurs insistantes, il n’en est plus question. Idem pour une éventuelle version 6 pouces : on en reste, aux dernière nouvelles, à du 5,5 pouces en QHD (2 160 x 1 440 pixels).

On repassera également pour ce qui est du lecteur d’empreintes digitales, de la certification IP68 ou encore des capteurs d’images de 21 et 8 mégapixels (f/1.8, 26 mm). Concernant la commercialisation, qu’on pressentait à l’origine pour début 2017, elle interviendrait plutôt vers la fin de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur