Surfer à la voix, Interactive Speech y croit

Cloud

Lauréat du concours de l’Anvar (l’Agence française pour l’innovation) pour l’année 2000 pour sa solution de reconnaissance vocale, Interactive Speech commence à sortir de l’anonymat et annonce ses premiers clients.

Mal en point, la reconnaissance vocale ? Bien sûr, l’état de santé plus que précaire de Lernout & Hauspie, un des géants du secteur, pourrait le laisser penser. Mais il ne faut pas oublier non plus que ce terme générique recouvre plusieurs domaines allant de la complexe dictée de textes jusqu’à la plus simple commande vocale. Commande qui peut s’effectuer par Internet pour faciliter la navigation sur son ordinateur… ou son téléphone. Interactive Speech s’y attelle. Son produit a même été récompensé par l’agence française de l’innovation et les premiers clients sont là.

La société lilloise a tout de suite fixé les limites de son produit. Pas question de mettre au point une solution lourde capable de reconnaître des milliers de mots. L’idée pour ses concepteurs était de proposer une solution légère, facile à mettre en place pour les internautes. Il n’est pas possible de surfer sur l’intégralité d’un site via ce procédé. Toutefois, il permet de proposer une reconnaissance de 15 à 20 mots par page. La technologie permet d’appeler une rubrique, certains produits, de revenir sur la pages d’accueil… “La solution permet au site de proposer une offre interactive, fun, totalement ludique. C’est de la poudre aux yeux. Mais finalement, que recherche un site sinon attirer l’attention des internautes ?”, s’interroge Anselme Dewavrin, cofondateur et directeur général d’Interactive Speech.

Une fonction “fun” à tester gratuitement par les sites Web

La solution est payante pour le site. Toutefois ce dernier peut gratuitement télécharger la solution et la tester. Le logiciel ne devient payant que s’il est mis en activité sur le site. Le prix sera alors fonction du nombre de serveurs et de pages vues pour les gros sites. Pour les PME, la solution est au prix de 2 400 francs pour une durée illimitée. C’est bien sûr une offre promotionnelle. C’est au site d’enregistrer lui même les voix correspondant aux produits. Par conséquent, il est possible d’enregistrer en n’importe quelle langue à partir du moment que l’internaute parle bien évidemment cette langue. Côté internaute, le plug-in est téléchargeable gratuitement. Par ailleurs, cela ne nécessite pas de ligne haut débit. Suite à cette démarche préliminaire, il devra ensuite se doter d’un micro.

Si aujourd’hui, Interactive Speech s’adresse à l’Internet fixe, la société devrait à terme avoir une offre pour l’Internet mobile. Il sera dès lors possible d’avoir accès à certaines fonctionnalités par la voix. La technologie devrait être compatible aux téléphones, Wap et PDA.

Pour valider son concept, la société annonce son premier client, Europe 2. D’autres sont en cours de finalisation. Sans citer de marques, Anselme Dewavrin mentionne un site de réservation hôtelière, un grand vépéciste, et une radio nationale offrant un service pour les aveugles.

Pour en savoir plus :Interactive SpeechLire aussi : AT&T parie sur la voix sur Internet (13 juin 2000)Naviguer sur Internet sans écran et sans fil (16 mai 2000)Accès au web gratuit et à la voix (10 février 2000)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur