SVG : les images vectorielles du Web

Cloud
Information - news

SVG arrive en version finale. Pratiquement devenu un standard, le format d’images s’appuie sur le langage XML. Cela autorise une indépendance vis à vis des plates-formes, l’intégration de textes de description et la manipulation de l’image à l’aide de simples balises.

Le World Wide Web Consortium présente le format d’images SVG (Scalable Vector Graphics) en tant que “candidate recommendation”. Dans le jargon de l’organisation, cela signifie que le groupe qui a participé à son développement considère que le format est stable et qu’il peut être présenté à la communauté des internautes en tant que version finale.

SVG est un format d’image vectorielle qui s’appuie sur le XML. Les avantages qui en découlent sont nombreux : le format est indépendant des résolutions d’écran et donc universel. Par ailleurs, SVG peut intégrer des textes descriptifs qui faciliteront l’indexation précise des archives ; par ailleurs, le standard supporte la création de liens vers tout ou partie d’une image. Ceci rendra inutile la définition de zones sensibles, bien connues des Web Designers aux prises avec les images Gif. Enfin, les objets graphiques créés peuvent être manipulés de plusieurs manières : application de filtres, de modèles ou de masques à l’aide de simples balises XML.

Seul petit impair…aucun navigateur ne supporte pour l’instant SVG. Pour l’heure, seul Adobe propose de télécharger un plug-in, disponible pour sa suite de dessin vectoriel Illustrator.

Pour en savoir plus : W3C


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur