Swatch va lancer une montre qui lit les mails

Cloud
Information - news

Le fabricant de montres suisse va commercialiser à la fin de l’année un modèle capable de lire et de transférer des e-mails grâce à un tapis de souris communiquant par liaison sans fil.

Le fabricant de montres Swatch prévoit de lancer d’ici la fin de l’année un nouveau type de montre baptisé Swatch Access. Dotée d’un système de réception sans fil, elle permettra de relever son courrier électronique via un tapis de souris relié à un ordinateur lui-même doté d’un port USB ou ADB. Connecté à un PC ou un Mac, le tapis télécharge le courrier électronique avant de le transmettre à la montre. La montre recèle un code d’identification personnel qui lui permet de se brancher sur n’importe quel tapis compatible. “Les premiers à l’adopter pourront trouver l’expérience frustrante, s’ils ne peuvent que recevoir l’email et ne pas en envoyer”, critique toutefois Rob Enderle, analyste du Giga Information Group.

Selon Yann Gamard, directeur de Swatch USA, les utilisateurs de cette montre pourront à l’avenir l’utiliser pour payer leurs trajets en bus. De façon comparable, le fabricant a déjà préparé plusieurs expériences pilotes qui permettent d’utiliser le Swatch Access comme système de passe pour les remontées mécaniques des pistes de ski. Au lieu de présenter un forfait, un signal émis par la montre permet de libérer un tourniquet ou d’autoriser l’accès au remonte-pente. La Swatch Access peut être rechargée pour la journée, la semaine ou la saison. Selon le site de Swatch, l’opération est prévue dans plusieurs pays et notamment dans des stations françaises des Alpes, des Pyrénées et en Savoie.

Pour faire de sa montre un véritable modèle dédié à l’Internet, la firme Swatch envisage de fusionner la Swatch Access avec la Swatch Talk. Cette montre-bracelet-téléphone permet de communiquer grâce à un microphone, un haut-parleur, une antenne et un transmetteur intégrés. Leur association permettra peut-être bientôt de passer ses coups de fil et envoyer un mail depuis la terrasse d’un café. En attendant, on peut se contenter de la Swatch Beat, qui affiche l’heure en “beat”. Cette unité de temps adoptée par Apple découpe la journée de 24 heures en 1000 fractions. L’intérêt ? Proposer par exemple lors d’un événement une date de rendez-vous unique à toute la communauté Internet, quelle que soit sa localisation sur la planète (voir édition du 21 juin 1999).

Pour en savoir plus : http://www.swatch.com (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur