Le Swift d’Apple bientôt exploitable par les développeurs Android et Windows Phone

CloudMobilitéOS mobiles
remobjects-Swift-Apple-exploitable-développeurs-Android-Windows-Phone

Il sera bientôt possible d’écrire des applications natives pour Android et Windows Phone dans le langage Swift développé par Apple.

RemObjects, une société spécialisée dans le développement de compilateurs, a mis au point une nouvelle interface baptisée « Silver » pour son compilateur Elements. Sa particularité : elle prend en compte le langage Swift d’Apple et permettra de compiler du code écrit dans ce langage pour trois plates-formes : .NET de Microsoft, Java (avec les machines d’état Dalvik et ART utilisées par Android) et même Cocoa (pour Mac et iOS).

Pour mémoire, Swift est le nouveau langage de programmation développé par Apple pour iOS et OS X et dévoilé lors de la conférence développeurs WWDC 2014. Il a été conçu pour l’écosystème d’Apple et cohabitera avec l’Objective-C au sein de mêmes projets. Le premier intérêt de se tourner vers le Swift provient de son aspect moderne et pratique, Apple le décrivant comme beaucoup plus simple que l’Objective-C :  “de l’Objective-C sans le C ».

Le Swift est compilé par LLVM contenu dans Xcode 6 Bêta, la toute dernière mouture de l’environnement de développement pour iOS et OS X. Il pourra donc prochainement être également compilé avec Elements. Les développeurs n’auront ainsi plus besoin d’apprendre le Java pour écrire des applications Android.

L’interface Silver promet surtout d’être intéressante pour les développeurs désireux de créer des versions Android et Windows Phone de leur application iOS déjà écrite en Swift. Les différents codes cohabiteront alors au sein d’un même projet avec cette interface. La société RemObjects avait déjà procédé de manière similaire avec le C# de Microsoft compilable par Elements. Seul bémol, l’API Cocoa Touch (spécifique à iOS) n’a pas été portée.

Les développeurs intéressés peuvent indiquer leur nom et leur adresse e-mail sur le site de RemObjects afin de recevoir des informations et être averti du lancement de la version preview publique de Elements avec l’interface Silver. Pour l’heure, les tarifs ne sont pas dévoilés.

Quiz : Siri, Google Now, Cortana : la reconnaissance vocale, ça vous parle ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur