Switch en Bourse: la bonne surprise en provenance des data centers

BourseCloudData-stockageDatacentersEntrepriseLevées de fonds
switch-introduction-bourse

En exploitant des complexes data centers, Switch Inc signe la troisième plus importante introduction en Bourse dans le secteur high-tech aux USA.

C’est une impressionnante introduction en Bourse qui vient d’être menée en fin de semaine dans le monde des data centers : Switch a pris position sur le New York Stock Exchange en levant 531 millions de dollars.

Pour son premier jour de cotation, le titre a bondi de 45% dès le démarrage des négociations.

Bloomberg installe l’IPO de Switch sur le palmarès des meilleures opérations en Bourse dans le secteur des technologies survenues aux Etats-Unis depuis le début de l’année.

La compagnie d’infrastructures IT critiques, installée à Las Vegas (Nevada), a vendu 31,25 millions d’actions à un prix initial de 17 dollars.

Depuis le début de l’année, Seul Snapchat dans le domaine des réseaux sociaux a fait mieux (3,9 milliards de dollars) et Altice USA dans le secteur des télécoms (2,2 milliards de dollars) en termes de montant levés.

Depuis sa création en 2000 par Rob Roy, Switch conçoit, fabrique et opère des data centers. Autant de ressources IT mises à la disposition d’entreprises clientes. A l’instar de firmes exploitantes de grappes de data center dans le monde comme Equinix.

Parmi les indicateurs financiers mis en avant, la société affiche un chiffre d’affaires de 318,4 millions de dollars en 2016, en hausse de 24% par rapport à…2013. Mais le résultat net a baissé entre 2015 et 2016 en passant de 73,5 millions de dollars à 31,4 millions de dollars. L’EBITDA ajusté (avec toutes les précautions nécessaires autour de cet élément) passe de 141,9 millions de dollars à 153,2 millions de dollars sur la même période.

800 clients de divers horizons

Switch exploite trois complexes de centres de données aux Etats-Unis, sachant qu’un quatrième est en cours de construction. Ce qui devrait lui permettre de passer d’une superficie d’exploitation globale de 12 millions de mètres carrés.

La firme de Las Vegas revendique plus de 800 clients composés de groupes médias numériques, de fournisseur de services cloud, de spécialistes de l’infogérance et d’opérateur télécoms. On trouve notamment Amazon, eBay et JP Morgan.

Switch assure l’interconnexion réseau avec les principales métropoles américaines comme Los Angeles, San Francisco, la région de la Silicon Valley mais aussi Chicago, New York et Miami.

Fort d’un effectif de 689 collaborateurs, l’entreprise se veut innovante (Rob Roy est détenteur de 350 brevets) dans des domaines comme la haute densité, le refroidissement des serveurs, et propice à l’expansion avec son modèle susceptible de monter en puissance en termes d’exploitation tout en assurant son expansion géographique (« scalable »).

Toujours bon à prendre : Switch dispose également d’une étiquette green IT qui serait reconnue par l’association écologiste Greenpeace.

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur