Symantec évalue le coût de la cyber-criminalité à 388 milliards de dollars

MarketingSécuritéVirus
cyber securite informatique parefeu firewall protection bouclier © vladislav kochelaevs - fotolia

Selon l’éditeur de solutions de sécurité IT, les dégâts directs liés aux cyber-attaques s’élèvent à 114 milliards de dollars. Plus un préjudice de 274 milliards de dollars “en temps global perdu”.

Symantec, l’éditeur du logiciel de sécurité Norton, vient de publier un rapport annuel sur la cyber-criminalité et la manière dont ce fléau affecte le grand public.

Pour la première fois, le Norton Cybercrime Report 2011 tente de quantifier le coût de cette activité néfaste à l’économie mondiale.

Un préjudice évalué en 2010 à 388 milliards de dollars, répartis comme tel : 114 milliards pour les coûts effectifs inhérents aux cyber-attaques et 274 milliards pour le “temps global perdu” en raison de ses actes malveillants.

Dans l’enquête Norton de Symantec réalisée dans 24 pays (dont la France) auprès d’un échantillon de 15 000 personnes (18 – 64 ans), 69% des sondés se déclarent victimes “au moins une fois dans leur vie” d’un crime informatique dans les 24 pays étudiés (14 victimes par seconde ou 1 million par jour).

Parmi les grands enseignements, l’éditeur de solutions de sécurité, leader mondial, considère que le fléau de la cyber-criminalité touche davantage les pays en voie de développement, les utilisateurs intensifs du Net et les hommes.

Si les virus et autres malwares sur un ordinateur représentent encore 54% des délits, “10% des personnes interrogées ont été victimes via leur appareil mobile“, considère-t-on dans l’étude.

Notons que la France est loin d’être le pays le plus mal loti (60% des adultes victimes de cyber-crimes), à comparer aux 85% en Chine ou 83% au Mexique.

Mais, en Europe, les Pays-Bas, la Belgique et le Royaume-Unis s’en sortent beaucoup mieux (respectivement 31%, 50% et 51%).

Récemment, Symantec avait dévoilé les résultats d’une autre enquête portant sur la sécurité informatique en entreprise (“State of Security 2011“).

Réalisée auprès de 3300 entreprises situées dans le monde entier (y compris en France), cette étude montrait que 71 % des entreprises consultées ont été attaquées au cours des douze derniers mois, contre 75 % en 2010.

Selon Silicon.fr, 92 % des sociétés ont subi des pertes suite à ces attaques (100 % en 2010). Cette amélioration est due en grande partie au fait que 41 % des entreprises se disent plus concernées par les problèmes de cybersécurité qu’en 2010.

Dans le même genre d’exercice, McAfee considérait en 2008 que la cyber-criminalité représentait une méga-fraude à 1000 milliards de dollars.

Extrait de la présentation du rapport de Symantec.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur