Symantec reporte son appliance de sécurité virtuelle

Cloud

Programmée pour le mois prochain, la solution Virtual Security Appliance de
Symantec sera finalement publiée vers mi-2008.

Symantec a annoncé le report de son Virtual Security Appliance pour plate-formes de bureau d’entreprise vPro d’Intel.

L’éditeur de solutions de sécurité avait initialement programmé le lancement de son appliance pour le mois prochain, avant d’annoncer finalement son report à mi-2008, selon les déclarations de Gary Sabala, directeur produit pour les solutions de sécurité virtuelle de Symantec.

Selon lui, Symantec a choisi de retarder la sortie du logiciel dans le but de recueillir des commentaires auprès des clients bêta et d’offrir une meilleure prise en -des technologies open source. “L’un de nos objectifs pour la prochaine version est d’adopter davantage de composants open source que nous intégrerons dans notre solution”, a-t-il précisé.

En référence à Windows CE, qui prend actuellement en charge toutes les appliances de gestion vPro, Gary Sabala explique que cette initiative aura pour effet “d’améliorer notre capacité à résoudre certains problèmes de licence pour les composants tiers”.

vPro est la plate-forme de bureau d’entreprise d’Intel. Elle utilise la virtualisation pour permettre le fonctionnement d’une appliance de gestion. L’appliance s’exécute indépendamment du principal système d’exploitation et peut appliquer par exemple des mises à jour logicielles.

L’appliance de Symantec exécutera les logiciels de sécurité dans un compartiment virtuel isolé afin d’empêcher qu’ils ne soient altérés par des programmes malveillants ou par l’utilisateur.

Dans un précédent rapport, Intel a annoncé le lancement de la deuxième version de vPro (nom de code Weybridge) le 27 août. Symantec avait initialement l’intention de lancer son appliance baptisée du nom de code Project Hood au même moment que la mise à jour de vPro.

Intel travaille également avec Red Hat sur une future mise à niveau attendue pour 2008.

La virtualisation dans la plate-forme Weybridge repose sur une technologie brevetée qui prend en charge une appliance de gestion virtuelle, telle que le système Virtual Security Appliance de Symantec. Les appliances doivent prendre en charge Windows CE.

Intel et Red Hat envisagent de développer une version vPro basée sur l’hyperviseur open source Xen qui permettra de prendre en charge plusieurs consoles de gestion et sera compatible avec Windows et Linux.

Gary Sabala a refusé de s’exprimer sur les discussions liées à la licence Windows CE, ajoutant que les éditeurs en sont encore à leurs débuts en matière de virtualisation. “La virtualisation, plus particulièrement sur les systèmes de bureau, est encore largement à un stade d’évolution. Nous sommes actuellement en pleines discussions avec Microsoft concernant la manière dont nous voulons prendre en charge Symantec et ses composants dans ce nouvel environnement”, explique-t-il.

Le retard offre également un répit à Symantec afin de pouvoir améliorer son produit. Les commentaires recueillis auprès des clients bêta ont notamment révélé qu’il manquait à l’appliance une console de gestion robuste.

Cela pourrait affecter la valeur de la plate-forme vPro d’Intel. Lenovo est actuellement le seul éditeur de logiciels à fournir une appliance vPro.

Un porte-parole d’Intel a refusé de s’exprimer sur les impacts d’un tel retard sur la plate-forme vPro, précisant toutefois que la société continuerait de collaborer avec les éditeurs de logiciels pour développer de nouvelles fonctionnalités sur la plate-forme.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 20 août 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur