Symantec serait sur le point de racheter Veritas

Mobilité

Selon le New york Times, l’éditeur Symantec devrait annoncer cette semaine le rachat de Veritas Software pour un montant record de 13 milliards de dollars.

La consolidation annoncée du secteur des logiciels de sécurité est en bonne voie : selon des responsables de Symantec qui se sont confiés au New York Times, l’éditeur de logiciels de sécurité serait sur le point de finaliser le rachat du spécialiste du stockage Veritas Software pour un montant record de 13 milliards de dollars. Le quotidien américain croit savoir que cette transaction pourrait être officialisée dans le courant dans la semaine.

Cependant, rien n’est encore fait : le New York Times précise en effet que, toujours selon ses sources, les négociations buteraient encore sur quelques points qui, en cas de désaccord persistant, pourraient compromettre la transaction. Et les deux sociétés se sont refusées à tout commentaire pour le moment.

Fondée en 1989, Veritas Software est passée du statut de simple éditeur de logiciels de stockage à celui de fournisseur de solutions complètes de sauvegarde grâce à une série d’acquisitions réalisées ces dernières années, notamment celle du spécialiste de la virtualisation Ejasent (voir édition du 8 janvier 2004). Veritas a ainsi étendu ses compétences à différents domaines relatifs au stockage et à la gestion des données : informatique à la demande, stockage en réseau (NAS), etc.

Selon les chiffres fournis par IDC, la société californienne, qui emploie environ 6 700 personnes, serait actuellement le leader du marché des logiciels de sauvegarde et d’archivage avec 40 % de part, loin devant ses concurrents Computer Associates et EMC. Son chiffre d’affaires s’est élevé à 1,75 milliard de dollars en 2003.

Développement par absorption

Originellement cantonnée aux logiciels antivirus, Symantec a elle aussi diversifié son domaine de compétences par le truchement de diverses acquisitions, dans l’optique de devenir un fournisseur de solutions de sécurité de bout en bout.

L’éditeur a ainsi mis un pied dans la gestion de parcs informatiques avec le rachat pour quelque 100 millions de dollars d’On Technology (voir édition du 27 octobre 2003), puis s’est intéressé à la lutte contre le spam avec Brightmail (voir édition du 24 mai 2004). Plus récemment, Symantec a annoncé l’acquisition pour 48 millions de dollars de la société @stake, afin de profiter de son expertise dans les domaines des audits de sécurité et de la gestion du risque. Le rachat de Veritas, s’il se confirme, s’inscrit donc dans la continuité d’une stratégie de développement par croissance externe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur