Symantec vise le marché des entreprises

Cloud

La société spécialisée dans les solutions de sécurité, Symantec, confirme sa décision de s’orienter de plus en plus vers le marché des entreprises et d’offrir des solutions matérielles en proposant des offres firewall et VPN. Ces solutions devraient apporter un premier niveau de sécurité pour des PME et TPE.

Symantec poursuit sa migration vers le marché des entreprises. Un virage clairement annoncé depuis le rachat d’Axent Technologies en juillet 2000. Axent, bien implanté dans le monde de l’entreprise avec son firewall Raptor et des outils de détection de vulnérabilités (NetRecon) et d’intrusions (NetProwler) offre à Symantec la possibilité de développer une offre pour les entreprises à côté de ses offres traditionnelles, jusque-là orientées grand public. La société spécialisée dans les solutions de sécurité liées à Internet vient en effet de lancer deux solutions autour des firewalls et des réseaux privés virtuels pour PME et TPE.

La première solution, Symantec Firewall/VPN 100, permet de relier un serveur à un autre en établissant ainsi un réseau sécurisé entre deux sociétés. La solution possède une entrée et quatre sorties. Commercialisée au prix de 610 euros HT, elle permet de connecter jusqu’à quinze utilisateurs. Le modèle 200 intègre quant à lui deux entrées, si bien qu’en cas de problème, il est possible de basculer sur le deuxième port. Le boîtier compte jusqu’à huit sorties. Il est proposé au tarif de 1 099 euros HT. Les deux solutions n’intègrent pas les connexions au réseau provenant du personnel itinérant. Cela est toutefois possible en option sur l’offre 200. Le modèle 200 R intègre en effet un VPN client-serveur. La solution complète coûte 1 466 euros HT. Trois solutions qui permettent à Symantec de répondre à une large demande. Alors que ces nouveaux produits visent le marché des petites entreprises avec un premier niveau de sécurité, la solution apportée par Axent, Raptor, visait les grands comptes. Le firewall intégrant une technologie proxy est en effet commercialisé à 11 000 euros HT.

Les trois modèles devraient être commercialisés dans les tout prochains jours en Amérique du Nord et en Europe. Leur arrivée en France devrait être plus tardive. “La solution est basée sur un fort niveau de cryptage, du triple DES, et il faut une autorisation pour commercialiser ce type de produit en France”, explique Eric Beaurepaire, directeur du marketing entreprise pour Symantec. Selon lui, le délai est d’au minimum un mois. En tout état de cause, Symantec s’attend à commercialiser ces solutions d’ici la fin de l’année.

Un marché colossal

Les trois solutions marquent la volonté de Symantec de se positionner sur le matériel et non plus uniquement sur les logiciels. Une décision clairement en relation avec son désir de conquérir le marché des entreprises. Sur ce secteur, c’est en effet les solutions hardware qui connaissent la croissance la plus importante. Sans délaisser pour autant le grand public et les solutions logicielles, l’objectif de Symantec est bel et bien de tirer l’essentiel de ses revenus des solutions pour entreprises. “Le marché de la sécurité en entreprises est colossal”, rappelle Eric Beaurepaire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur