Symbian ouvre son capital à Matsushita-Panasonic

Régulations

Pour ses futurs téléphones « intelligents », Matsushita-Panasonic choisit Epoc, le système d’exploitation de Symbian. Et entre dans le capital de la joint venture fondée par Psion, Ericsson, Nokia et Motorola. Le français Sagem, lui, a décidé de se tourner vers le système Windows CE de Microsoft.

Nouvel épisode dans la guerre que se livrent par constructeurs de téléphones mobiles interposés les systèmes d’exploitation Epoc de Symbian et Windows CE de Microsoft. Le premier vient de trouver un nouveau partenaire de poids avec l’entrée du japonais Matsushita Communication Industrial dans le capital de Symbian à hauteur de 8,8 % pour un montant d’environ 220 millions de F. Matsushita, quatrième fabricant mondial de téléphones mobiles, plus connu sous le nom de sa principale marque commerciale Panasonic, s’offre ainsi un accès privilégié aux technologies mises au point par la société créée par l’anglais Psion, le suédois Ericsson, le finlandais Nokia, et l’américain Motorola. Symbian, pour sa part, bénéficie ainsi d’une porte grande ouverte sur le marché japonais et au delà dans toute la région Asie-Pacifique. La société avait déjà signé en mars dernier un accord de partenariat avec le principal opérateur de téléphonie mobile japonais, NTT DoCoMo (voir édition du 17 mars 1999).

Ce nouvel accord intervient alors que les premiers produits dotés du système Epoc 32 bits s’apprêtent à faire leur apparition sur le marché. Ericsson a notamment présenté en mars dernier au Cebit de Hanovre le téléphone mobile R380 et l’ordinateur de poche MC218, tout deux intégrant de nombreuses fonctions de communication et de navigation sur Internet. Le MC218 devrait être commercialisé dès le mois de juin.

La nouvelle configuration dans laquelle se présente désormais Symbian pourrait bien lui donner un avantage décisif face à son principal concurrent Microsoft. Ce dernier, qui multiplie les efforts pour imposer dans le monde de la téléphonie mobile son système d’exploitation allégé Windows CE, vient toutefois de recevoir le soutien du constructeur français Sagem. L’accord de coopération signé entre les deux groupes vise au développement d’une gamme complète de mobiles Internet (GSM 900, DCS 1800, PCS 1900, etc.), en partenariat avec plusieurs opérateurs européens.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur