Symbian parie sur SNTC pour contrer Microsoft

Cloud
Information - news

Le consortium formé par Psion, Nokia, Ericsson et Motorola pour développer un système d’exploitation pour téléphones portables a choisi une petite société britannique pour concevoir un navigateur de poche.

Une petite société britannique vient de recevoir la lourde responsabilité de développer un mini-navigateur Internet pour Symbian, le consortium fondé par Psion, Nokia, Ericsson et Motorola pour devancer Microsoft sur le terrain des logiciels pour téléphones portables. Le groupe a acheté plusieurs licences technologiques à l’anglais STNC qu’il compte inclure dans son futur système d’exploitation pour appareils mobiles.

Symbian a été créé en juin dernier pour développer un système d’exploitation pour les téléphones mobiles intelligents de demain, les smartphones. Celui-ci s’appuie sur le système Epoc mis au point par Psion pour ses assistants numériques de poche. Symbian est souvent présenté comme une menace directe pour Windows CE, le système d’exploitation allégé de Microsoft.

L’anglais SNTC n’en est pas à son coup d’essai. Il a déjà fourni des logiciels Internet pour les ordinateurs de poche Psion Séries 3 et 5 et a développé Hitchhiker (“auto-stoppeur” en anglais), un mini-navigateur pour téléphones mobiles haut-de-gamme. Sa technologie va maintenant devoir rivaliser avec celle de Pocket Explorer, le mini-navigateur de Microsoft.

Malgré la taille de Microsoft, la start-up reste confiante. Selon Amy Mokady, directeur du marketing, “technologiquement, le navigateur de SNTC est meilleur que Pocket Explorer. Il est plus petit et plus compact”. La plupart des analystes partagent cet avis : la légèreté du navigateur pourrait donner l’avantage au système Epoc sur le “très gourmand” Windows CE. Le navigateur Hitchhiker ne demande en effet que 250 Ko en mémoire morte (ROM) et 150 Ko en mémoire vive (RAM) ce qui en fait le plus petit navigateur du monde.

Selon Peter Richardson, analyste chez Dataquest, “Hitchhiker et Epoc sont deux logiciels particulièrement compacts dont la fusion apportera un potentiel énorme aux téléphones portables de demain.”

L’industrie informatique s’attend à une explosion du marché des téléphones portables intelligents. Le cabinet d’études Yankee Group estime à environ 60 millions le nombre d’appareils qui sera commercialisé chaque année en Europe de l’ouest à partir de 2003.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur