Symposium Adobe France : bâtir les expériences digitales que les clients attendent

Bases de donnéesData-stockageMarketing
symposium-adobe-france
2 22

Lors de la convention des clients d’Adobe France, l’éditeur a considéré que le marketing à l’ère digital devient un pilier de la stratégie business.

« Le mariage du contenu et de la donnée, c’est la meilleure définition de ce que devient le marketing ». Le ton est donné par Pierre Casanova, DG d’Adobe France.

L’éditeur a organisé aujourd’hui son symposium dans le quartier d’affaires de la Défense.

L’occasion de mettre en avant son catalogue de solutions cloud : Creative Cloud (logiciels et services de création), Document Cloud (services PDF, signature électronique…) qui a récemment fait l’objet d’un partenariat avec Dropbox, Marketing Cloud (suivi du parcours multi-canal du client, analytics et expérience utilisateur).

Mais aussi des témoignages clients comme La Fourchette, Renault, Système U, et SNCF. Le tout entrecoupé de démos de produits.

« Nous voulons aider à construire les expériences digitales que vos clients attendent », s’engage Pierre Casanova.

Un millier de participants étaient attendus à ce rendez-vous marketing de l’écosystème Adobe.

John Travis, le francophile VP EMEA d’Adobe (basé à Londres), enfonce le clou sur l’influence des responsables marketing dans la vision d’entreprise.

« 73% des marketeux perçoivent une montée en puissance de leur domaine de prédilection dans la stratégie business. »

symposium-adobe-france
Symposium Adobe France : intervention de John Travis, VP EMEA, Adobe

Le dirigeant évoque la transformation digitale, l’expérience « personnalisée », forcément « pertinente » et « connectée » à partir de trois leviers : l’humain (« people »), les process et la technologie.

Dans cette logique « data-driven », Adobe prend acte de l’explosion des contenus et des médias à l’ère digital.

Aux marques de prendre leurs repères dans cette nouvelle configuration de co-création.

John Travis y adjoint une formule détonante : « L’app, c’est la pub » (« the app is the add »).

On devine la vision d’Adobe à travers sa présentation qui associe clients et communautés, publicité et médias en mode de co-création.

Parmi les intervenants à la plénière, Emmanuel Vivier, co-fondateur du HUB Institute, souligne des impacts technologiques entrant dans la sphère Adobe comme le « big bang de la publicité online », les nouveaux formats vidéo (comme ceux de Snapchat), l’essor de la publicité programmatique, la prise en compte de la pénétration des logiciels de filtrage publicitaire (adblockers), mais aussi un rapprochement entre les outils de gestion des campagnes publicitaires et ceux dédiés au CRM (« vers une fusion avec les DMP ? »).

En qualité de président de l’Adobe Marketing Club, Mathieu Staat, Directeur digital & CRM de la marque L’Occitane, a profité de la session pour expliquer la démarche de cette communauté d’entreprises clientes des solutions Adobe Marketing Cloud qui partagent leurs expériences pour approfondir leur usage.

Adobe évalue le marché e-commerce de Noël en Europe
Selon le rapport 2015 « Digital Index Online Shopping Prediction », Adobe évalue à 92 milliards de dollars le montant des achats de Noël réalisés en ligne dans 11 pays européens. Une proportion de 20% des ventes en ligne sur un an est réalisée dans cette période des fêtes de fin d’année (novembre-décembre).
L’Allemagne, la France et le Royaume-Uni devraient effectuer plus de la moitié des cyber-achats durant les fêtes de fin d’année.
L’éditeur insiste sur l’importance des avis des internautes sur les produits, considérés comme l’un des deux premiers facteurs susceptibles d’influencer les actes d’achat importants.
Les médias sociaux jouent aussi un rôle important. 35% des Français seraient sensibles aux médias sociaux pour rechercher « le meilleur article » (contre 28 % l’an dernier).

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur