Syntec Numérique : un programme rien que pour les start-up

EntrepriseStart-up
syntec-numerique-start-up
2 3

Pour attirer les jeunes entreprises, Syntec Numérique lance le programme « 5 000 startups », qui consiste en un accompagnement « à 360° » pour un tarif préférentiel.

Syntec Numérique veut affirmer sa représentativité parmi l’écosystème des jeunes entreprises.

Le syndicat patronal des SSII et des éditeurs lancera, le 1er septembre 2015, un programme baptisé « 5 000 startups » et offrant un bouquet de services facilitant le quotidien des dirigeants.

Il s’agit d’aborder, au-delà du financement, les problématiques juridiques, de droit social ou encore de gestion des risques et des cotisations.

Rejoindre ce programme d’accompagnement « à 360 degrés » présidé par Bruno Vanryb (cofondateur d’Avanquest ; président du Collège des éditeurs de Syntec Numérique) revient à adhérer au syndicat professionnel et rejoindre ainsi un cercle de quelque 1 500 membres… Mais à tarif préférentiel.

Les start-up qui n’ont encore atteint ni un effectif de 10 personnes, ni un chiffre d’affaires de 300 000 euros, paieront 200 euros par an à partir de 2016 – et 100 euros de cotisation pour le reste de l’année 2015. Soit deux fois moins que le prix habituel pour des structures de cette taille.

Parmi les prestations offertes aux jeunes pousses figurent un guichet unique (téléphone, e-mail) pour leurs questions, une centaine de contrats-types (ce qui économise les frais d’avocats) et un diagnostic d’éligibilité au Crédit impôt recherche (CIR).

Syntec Numérique propose aussi deux consultations gratuites d’avocats (une en droit social ; l’autre en droit non social), ainsi qu’un audit de pré-labellisation qui permet de garantir la capacité opérationnelle lors des appels d’offres de grands groupes.

L’offre inclura aussi des packs de services négociés à des tarifs préférentiels avec plusieurs partenaires : Neotech Assurances pour la responsabilité civile et l’assurance CIR (couvrant le risque de contrôle fiscal auquel est exposée toute entreprise bénéficiant du CIR), Audiens / Malakoff Médéric pour la mutuelle dirigeants*…

Les start-up adhérentes auront par ailleurs la possibilité de diffuser leurs offres sur le site de la chambre professionnelle et d’accéder à la CVthèque. Syntec Numérique se donne pour objectif d’en réunir plusieurs centaines dans le courant de l’année, notamment en complétant le dispositif par une convention qui impliquera les incubateurs et clusters de France.

* Les garanties de Neotech Assurances incluent le risque locatif, le vol sans effraction et le risque de perte d’exploitation, ainsi que l’obligation de résultat, les cyber-risques, l’indisponibilité de fournisseurs (cloud, électricité, télécoms) et le risque de contrefaçon des logiciels ou brevets. Quant à la complémentaire santé, elle est associée à un service de conciergerie.

Crédit photo : Stokkete – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur