Système Eco Chip : les économies d’énergie selon Toshiba

Cloud

Le constructeur Toshiba adopte un comportement écolo en intégrant dans plusieurs de ses appareils un circuit intégré intelligent, dénommé Eco Chip. Il réduit la consommation en veille des appareils qui en sont équipés.

Inventé et mis en place par le constructeur nippon Toshiba, le système Eco Chip, s’il parle de lui-même, reste un concept relativement nouveau dans l’esprit commun. Et pourtant, il s’impose comme un passage obligé vers un avenir fait d’appareils plus écologiques.

L’avènement des télécommandes a fait prendre au grand public un réflexe salvateur pour l’individu, moins pour l’environnement. La plupart des appareils de consommation courante (téléviseurs, lecteurs DVD, ordinateurs…), lorsqu’ils ne sont pas en marche, ne connaissent guère que le mode veille.

L’extinction d’un appareil high-tech est devenue un phénomène en voie de disparition. Toshiba s’investit pour y remédier, grâce à une puce dénommée Eco Chip.

Le projet en est encore à ses balbutiements. Après une première tentative de mise sur le marché avortée au printemps dernier, le constructeur japonais remet sa technologie au goût du jour et présente un téléviseur LCD qui consomme 0,13 Watt en veille.

Les équipes d’ingénieurs de Toshiba disent également travailler sur un notebook et un lecteur Blu-Ray dont la consommation en mode veille sera tout aussi négligeable.

A la racine de l’innovation se trouve Eco Chip, un circuit intégré de dernière génération qui régule intelligemment la consommation électrique des dispositifs qui en sont munis. Eco Chip agit comme un pont entre le bloc d’alimentation et les composants internes des appareils.

A la manière des piles de sauvegarde que l’on peut trouver sur les cartes-mères des ordinateurs, ce semi-conducteur permet de conserver certaines données stockées dans la mémoire volatile.

Lors du passage du mode marche au mode veille (et vice-versa), un condensateur prend le relais de l’alimentation secteur. Le processus est évidemment invisible aux yeux de l’utilisateur, qui n’a plus aucun câble à débrancher, aucun interrupteur à activer.

Ce condensateur est muni d’un accumulateur dont l’autonomie avoisine les 10 heures. Dès lors qu’il manque d’énergie, il recharge lui-même sa batterie pendant quelques minutes, en réactivant l’alimentation électrique.

C’est durant cette phase de recharge que la consommation plafonne à 0,13 Watt.

A court terme, Toshiba espère trouver la recette miracle pour faire descendre cette consommation à 150 Microwatts. Les premiers téléviseurs équipés devraient être les Regza, disponibles “au cours des prochains mois”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur