Systèmes d’impression : un marché versatile qui repart à la hausse

ImprimantesPoste de travailRégulations
marche-systemes-impression-europe

La reprise de croissance entrevue depuis le printemps dernier sur le marché européen des systèmes d’impression se confirme : pour la première fois depuis 2011, IDC relève une progression annuelle des ventes sur trois trimestres consécutifs.

Les nouveaux modèles de gouvernance documentaire nés de l’adoption du cloud et de la mobilité des salariés ont stimulé la croissance du marché des systèmes d’impression en Europe de l’Ouest.

Telles sont les principales conclusions dressées par IDC, qui relève une progression des ventes pour le troisième trimestre d’affilée. Entre le 1er octobre et le 31 décembre 2013, la hausse annuelle s’établit à +5,5% en volume, soit 6,94 millions d’unités écoulées, tous segments confondus, de l’A2 à l’A4 et hors consommables. Mais dans un contexte ultra-concurrentiel qui impose une forte compression des marges, ce dynamisme ne se traduit pas par une hausse des bénéfices : le marché a même perdu en valeur (2,92 milliards de dollars, soit un recul de 7,94% en un an).

Pour autant, et malgré le déclin du format A3 conjugué aux signes de saturation entrevus sur le segment grand public, le secteur affiche une santé sans précédent depuis plus de deux ans. Ce phénomène de relance se fait ressentir aussi bien auprès des particuliers qu’en entreprise, mais d’un trimestre à l’autre, le rapport de force s’est inversé entre jet d’encre et laser. Le premier enregistre une croissance globale de 2,6% (+8,6% chez les particuliers et +2,9% en entreprise) ; le second se stabilise après avoir décollé au cours de l’automne, tout particulièrement grâce à l’attrait des utilisateurs finaux pour les dispositifs multifonctions.

Fortement adopté au niveau mondial (39% des systèmes d’impression vendus au 3e trimestre 2013), le laser monochrome ne connaît pas le même succès en Europe. Ce sont d’ailleurs les modèles couleur qui portent le marché français (21% de croissance annuelle), lequel a progressé de 0,5% entre 2012 et 2013, exactement comme en Allemagne. Dans l’Hexagone, le jet d’encre se distingue essentiellement auprès des professionnels (+13,8%).

IDC anticipe une éclaircie durable qui se prolongera jusqu’à fin 2014, sur un rythme de progression régulier, comparable aux niveaux actuels. Les ventes de produits spécialisés – en tête de liste, l’impression d’étiquettes et ses +30,1% au 4e trimestre – devrait compenser le déclin des systèmes à technologie matricielle (-32,7%). L’impulsion sera surtout donnée dans le BtoB, avec en ligne de mire le jet d’encre ultrarapide, représenté par HP et son vaisseau amiral LaserJet Pro P1102(w), vendu à plusieurs dizaines de millions d’exemplaires en 2013.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous des imprimantes 3D ?

Crédit photo : dencg – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur