Tablette à 1 euro par jour : Archos contre-attaque

MobilitéTablettes
Tablettes Archos 7

Ecarté, au profit d’Apple et Samsung, du dispositif gouvernemental de tablettes à 1 euro par jour pour les étudiants, Archos dénonce un manque de soutien à l’industrie française et en appelle aux opérateurs mobiles virtuels pour lancer son offre alternative.

Exclu des débats au profit d’Apple et Samsung, Archos ne prendra pas part au déploiement des tablettes à 1 euro par jour destinées aux étudiants qui en feront la demande.

Le constructeur français ne digère pas cette mise à l’écart et compte répliquer avec une offre indépendante, en collaboration avec des opérateurs mobiles virtuels (MVNO).

Ce conflit d’intérêts remonte à jeudi dernier. Laurent Wauquiez, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, annonçait alors au micro de M6 le lancement d’une formule économique destinée à tous les universitaires et autres étudiants engagés dans des filières post-baccalauréat.

A raison d’un euro par jour sur une période de deux ans (soit 730 euros), les 10 000 dépositaires de dossiers en boutique ou auprès de partenaires distributeurs bénéficieront d’une Samsung Galaxy Tab 10.1 ou d’un iPad 2, terminaux associés à un forfait 3G limité à 1 Go mensuel de données.

Seul opérateur sur le coup après le retrait subit de SFR, Orange se passe des services d’Archos pour se tourner vers deux enseignes étrangères, l’une américaine et l’autre, coréenne.

Tout au contraire de Laurent Fabius. En 1984, dans le cadre du plan Informatique pour Tous, le Premier ministre d’alors avait accordé sa confiance au Français Thomson.

Une expérience patriotique à renouveler, même vingt-cinq ans plus tard, selon Henri Crohas.

Le P-DG du groupe Archos s’indigne ainsi d’une décision gouvernementale qu’il qualifie “d’aberration” et de défection au soutien pourtant nécessaire de l’industrie française en temps de crise.

Sans concession, l’intéressé en appelle, dans les colonnes du Parisien, à un retour sur cette décision gouvernementale. Il rappelle que sa société, première sur le marché hexagonal des tablettes Android, y devance Samsung en termes de ventes.

Mais si Orange a déjà marqué à plusieurs reprises son refus catégorique d’initier tout partenariat, Archos n’exclut pas une alliance avec des opérateurs mobiles virtuels (MVNO) tels que Virgin Mobile, NRJ Mobile ou La Poste Mobile.

Dans le viseur, une offre financièrement concurrentielle, à 50 centimes d’euro par jour pour l’Archos 80, son disque dur de 250 Go et son processeur double coeur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur