Tablette : Acer tend la main à Nvidia pour 2012

MobilitéTablettes

Par la voix de son dirigeant Jim Wong, Acer confirme son intention d’accorder ses violons avec ceux de Nvidia. La prochaine génération de tablettes tactiles Iconia Tab embarquera la plate-forme Tegra 3.

Une nouvelle aventure commune va commencer à l’horizon 2012, entre Acer et Nvidia. Il en résultera des tablettes tactiles équipées de la plate-forme Tegra 3, à base d’un architecture ARM Cortex A9 à quatre coeurs.

Investi en avril dernier, le P-DG Jim Wong a des visions bien établies à l’aube de son premier exercice annuel intégral.

Interrogé par T3, l’intéressé a confirmé les nombreuses rumeurs qui faisaient état d’une sortie, au cours de l’année à venir, de terminaux destinés à perpétuer l’héritage de la gamme Iconia.

Mais le divorce semble prononcé avec un Tegra 2 qui a fait son temps.

Le quad-core prend la relève, entre positivisme anticipé et inquiétude : Android Ice Cream Sandwich prendra-t-il efficacement en charge la répartition des tâches entre les quatre auxiliaires à sa disposition ? Quid de la consommation énergétique ?

Autant d’inconnues synonymes d’un choix crucial, à l’heure où Acer se revendique d’un avant-gardisme qui en fit “la première à suivre Motorola en implémentant Honeycomb dans ses tablettes après le lancement de la Xoom“.

A ce titre, Jim Wong entend poursuivre sur la lignée ambivalente d’une aventure partagée entre les feux d’Android et Windows, égérie envisagée d’une vente à gros volumes.

Ses tablettes amenées à faire office de points d’ancrage sur les marchés industrialisés, le constructeur taïwanais suit la tendance d’une démocratisation dont rendent compte, à l’unanimité, les dernières études menées en ce sens.

Mais le flou persiste autour de cette nouvelle génération dans la famille Iconia Tab. Acer n’a laissé échapper aucune caractéristique technique, ni même d’éventuels tarifs.

Or, pour rester dans la compétition face à l’iPad, il faudra suivre la masse des fabricants, qui ont consenti à une baisse drastique des prix pratiqués jusqu’alors.

Nvidia apportera son concours à la démarche, forte d’ambitions affichées sans concession face à Qualcomm (processeurs SnapDragon) et Texas Instruments (OMAP), avec un objectif : écouler 25 millions d’appareils mus par son Tegra 3.

 

 

Crédit photo : © Michael-Nivelet-Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur