Tablette : Asus prône une nouvelle ère pour sa série Transformer

MobilitéTablettes
asus_transformer_300

A la veille du salon Computex, Asus pose les jalons d’une prétendue redéfinition de l’expérience mobile à l’appui du cloud et de l’hybridité. Avec Windows 8 en toile de fond ?

En guise de prélude au Computex 2012 (du 5 au 9 juin à Taïwan), Asus distille le parfum du changement et dévoile un tableau qui intrigue de par le flou qui le caractérise.

Entre cloud et hybridité, l’heure est à la réinvention des usages du terminal mobile conventionnel. Si les fondements du concept ne font guère de doute, les contours du produit finalisé demeurent une inconnue.

Diffuse au possible, la courte bande-annonce réalisée pour l’occasion n’est pas pour y apporter une quelconque précision. Laissant entrevoir une convergence poussée à l’extrême, elle éveille la curiosité.

Pionnier sur le segment des tablettes convertibles avec sa série Transformer, Asus compte articuler autour du cloud l’alliance de deux dimensions de l’expérience multimédia : d’une part, la consommation de contenus et de l’autre, leur création.

Intronisée au printemps 2011, la Transformer, première du nom, tendait à embrasser cette problématique avec son clavier amovible qui en faisait un netbook improvisé. La plate-forme cloud de la maison n’en était alors qu’à ses balbutiements.

Un an plus tard, elle semble amenée à s’imposer comme l’un des piliers de l’offre à venir. Au bout du tunnel, une éventuelle connivence avec Windows 8, qui s’exécutera sur l’architecture ARM et dont s’accommoderont par conséquent les processeurs Nvidia Tegra qui équipent les ardoises de la marque.

Aussi, dans la peau d’un super-combiné habilité à interagir sans fil avec un environnement de bureau et des électrons libres mobiles, l’on s’imagine volontiers une déclinaison de ce curieux PadFone.

Ce téléphone Android de 4,3 pouces qui adopte les allures et les fonctionnalités d’une tablette une fois inséré dans son dock attitré n’est toujours pas disponible sur le marché, quand bien même son officialisation remonte au Mobile World Congress, fin février.

Dans un registre plus sobre, Asus cherche peut-être un simple successeur à l’une de ses dernières-nées, en l’occurrence l’Eee Pad 300 (en illustration de l’article), inscrite dans la mouvance hybride avec son SoC quad-core et son modem 3G / 4G intégré en standard.

Asus the next transformation
Etre acteur de son expérience mobile, une bien belle promesse...


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur