Tablette : la contagion pourrait toucher aussi Google

MarketingMobilitéOS mobilesPoste de travailSystèmes d'exploitationTablettes
Google Play Android Market

La rumeur d’une tablette Google débarquant au printemps ré-apparaît alors que l’année 2012 marquera un raffermissement de la concurrence (Windows 8, “Le Nouvel iPad”)

Difficile d’appeler cela un scoop. Google préparerait une tablette. C’est une rumeur récurrente.

Dans nos archives, on trouve même un projet dans ce sens datant d’avril 2010.

A l’époque, on prétendait qu’Eric Schmidt, ex-P-DG de Google (avant de céder sa place à Larry Page), “avait l’idée d’une tablette élaborée par les soins de son groupe Internet lors d’une soirée à Los Angeles”.

Fin 2011, le journal italien Corriere della Serra avait relancé cette perspective.

Mais, depuis le début de l’année, c’est Digitimes qui a pris le relais. Début janvier, le site média sur les nouvelles technologies en Asie donnait les premières caractéristiques techniques présumées d’une tablette Google.

En fin de semaine dernière, il en remet une couche en précisant que cette tablette Google pourrait être dévoilée en mai.

Fabriquée par le taïwanais Asus, elle pourrait mesurer 7 pouces et coûter entre 199 et 249 dollars.

Cette nouvelle tablette serait estampillée “Nexus” sous Android forcément. Elle serait le premier appareil à proposer la plate-forme “Google Play”, qui prend le relais de l’Android Market.

Lors du Mobile Word Congress de Barcelone de février, Andy Rubin, Vice-Président de l’ingénierie de Google, avait assuré que l’un des priorités Android pour l’année 2012 serait le développement des tablettes.

Il est vrai qu’entre “Le nouvel iPad” d’Apple et l’arrivée de Windows 8 par Microsoft qui sera accompagnée d’un bouquet de tablettes compatibles (Dell a déjà répondu présent), la concurrence va se raffermir d’ici la fin de l’année.

 Tablette Google : quoi Motorola ?
Le plan tablette de Google se fera-t-il sans une contribution de Motorola Mobility ?  Cela peut paraître étonnant mais selon des médias américains (The Post, The New York Times), le groupe Internet voudrait de débarrasser de l’activité set-top-box de l’équipementier télécoms américain (dont le processus d’acquisition n’est toujours pas achevé). Les passerelles numériques de salon n’ont plus d’avenir aux yeux de Google qui mise davantage sur sa plate-forme Google TV pour conquérir le marché de la télévision connectée, selon Silicon.fr. Exit également la tablette Xoom ?

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur