Tablette : la New iPad d’Apple déjà en rupture de stock ?

MobilitéTablettes
New iPad

Retard à l’allumage pour le New iPad. Les exemplaires commandés sur la boutique en ligne d’Apple feront l’objet d’une expédition à compter du 19 mars, soit trois jours de retard sur la date initiale.

Le New iPad aurait-il enregistré une demande supérieure aux prévisions d’Apple ?

Vraisemblablement épuisée en quelque 72 heures, la première fournée de tablettes proposées en pré-commande fera l’objet d’une expédition avec trois jours de retard sur la date initiale.

En cette vertu, quiconque a procédé à une réservation sur la boutique en ligne d’Apple rongera son frein jusqu’au 19 mars, pour une livraison effective 2 à 3 semaines en aval.

Ce phénomène de rupture de stock s’est fait jour au Royaume-Uni, pour s’étendre dans la foulée aux Etats-Unis.

A cet égard, TheNextWeb suggère une inexorable généralisation du désagrément, tout particulièrement dans les sept autres pays qui font partie de la première vague de marchés qui vont réceptionner la nouvelle tablette numérique d’Apple (Allemagne, Australie, France, Hong Kong, Japon, Singapour, Suisse).

Il conviendra, pour les plus impatients, de se tourner vers les canaux traditionnels de distribution. En l’occurrence, les magasins Apple Store et les revendeurs agréés, à pied d’oeuvre pour le rush anticipé du 16 mars prochain.

Reste à savoir si tout les distributeurs physiques seront servis ou s’il y aura des priorités d’approvisionnement.

A priori, on peut parier que les Apple Store seront mieux lotis…

Avec un modèle de base (16 Go de mémoire interne, seulement compatible Wi-Fi mais pas 3G ou 4G) proposé à 489 euros, la New iPad affiche sans concession ses appas, en qualité d’ambassadeur quasi autoproclamé d’une rupture technologique (toutefois contestée à plus d’un titre ) : processeur A5X (cantonné au double coeur), écran rétinien à la résolution record, imposante batterie à 42 w/h, offre logicielle aux petits oignons…

Vu l’appétence des fan d’Apple, l’ère du post-PC si chère à Tim Cook s’amorce bien.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur