La tablette, nouveau dada des entreprises ?

MobilitéRégulationsTablettes
dell-tablette

Selon une étude Nielsen pour Dell, l’usage des tablettes en entreprise ne cesse de monter en puissance.Mais la question de la sécurité des données constitue toujours un frein à son adoption.

A la veille de dévoiler une nouvelle gamme de tablettes d’entreprise, Dell se fend d’une étude sur l’utilisation professionnel de ces appareils dont l’usage s’est démocratisé ces dernières années au sein des organisations.

Globalement, l’étude réalisée par le cabinet Nielsen auprès de 1400 décideurs informatiques répartis dans 11 pays* dans le monde, dont la France, met en évidence un accueil favorable du média par les employés, une réponse aux besoins de mobilité et des gains de productivité accrus.

Dans tous les pays, à l’exception du Japon, une large majorité de décideurs informatiques soulignent que la tablette fait ainsi désormais partie de l’offre informatique de leur entreprise ou est en cours d’évaluation. En France, l’ardoise numérique s’inscrit dans la panoplie standard des services informatiques pour 61% des cas. Plus qu’en Russie (51%) et Inde (59%) mais moins qu’au Royaume-Uni (68% et aux Etats-Unis (73%).

La palme revient à la Chine où plus de 8 entreprises sur 10 (82%) la proposeraient par défaut. L’usage d’une tablette personnelle à des fins professionnelles est autorisé dans plus de la moitié des firmes de Russie, Inde, Chine et aux Etats-Unis. A l’inverse, ces pays ne s’opposent pas à l’usage personnel d’une tablette financée par la société. Il ne sera pas surprenant d’apprendre que, dans leur grande majorité, les employés accueillent favorablement l’arrivée des ardoises numériques.

Cela se traduit par une productivité accrue dans le cadre des déplacements des utilisateurs. Parce qu’elles permettent de travailler plus facilement dans les transports, d’améliorer les présentations auprès des clients ou encore de saisir les informations directement sur le terrain sans avoir à dupliquer le travail, l’augmentation de la productivité est évaluée à au moins 25% (pour la majorité des décideurs en Inde et au Brésil), 20% (aux Etats-Unis et Royaume-Uni) et 15% (en Chine).

En France, les gains constatés ne dépasseraient pas les 10% (pour 73% des 152 répondants). Ils sont pourtant 49% à prévoir de déployer d’avantage de tablettes dans leurs services. Soit autant qu’au Royaume-Uni mais moins qu’aux Etats-Unis (65%) ou en Chine (76%).

Ce qui ne va pas sans poser des problèmes de gestion. Et particulièrement les questions liées à la sécurité. La protection des données et les risques liés à la perte ou au vol des appareils constituent un frein à leur adoption pour nombre de décideurs qui refusent l’usage des tablettes en entreprise.

Parmi les organisations qui ne proposent pas de tablettes, c’est l’argument avancé par 53% des sondés en France, 54% aux Etats-Unis, 67% en Inde ou 51% au Japon. Les menaces, risques de violation des politiques de l’entreprise ainsi que les défis de conformité et de réglementation sont également mis en avant pour s’opposer aux déploiements de tablettes aux côtés de capacités de stockage insuffisantes et le risque de perte ou dommage du matériel, relève Silicon.fr.

Une problématique de sécurité à laquelle Dell entend bien sûr répondre à travers ses offres de gestion des terminaux et ses outils de sécurisation des données et applications développées au fil de ses acquisitions en 2012 de SonicWall (protection réseau), Quest Software (gestion des identités) et Credant (fuites de données).

L’étude nous apprend par ailleurs que Android s’inscrit comme l’OS dominant des solutions. Il s’impose Inde (pour 91 % des répondants), au Brésil (87 %), en Russie (87 %), en Afrique du Sud (26 sur 32 répondants*), en Chine (79 %), aux Emirats Arabes Unis (EAU) et Arabie Saoudite (79 %), en France (69 %) et au Royaume-Uni (69 %). Les Etats-Unis préfèrent l’offre Windows (72%) tandis que le Japon porte sa préférence sur les iPad d’Apple (69%).

 

* États-Unis, Royaume-Uni, Inde, Japon, Chine, Brésil, France, Russie, Émirats Arabes Unis/Arabie saoudite et Afrique du Sud.

 

Quizz ITespresso.fr : Connaissez-vous les phablettes ?

 

Crédit image : Rawpixel – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur