Tablettes : une affaire de professionnels en Europe ?

MobilitéOS mobilesTablettes

IDC estime que la demande en entreprise va relancer, sur le court terme, le marché des tablettes en Europe de l’Ouest.

A mesure que les entreprises mûrissent leur stratégie numérique, elles se penchent sur les problématiques de mobilité… et abordent la question des tablettes, de plus en plus souvent sous l’angle du convertible, avec Windows 10 en ligne de mire.

C’est l’un des principaux constats établis par IDC dans le cadre d’une étude de marché réalisée en Europe de l’Ouest au 1er trimestre 2015.

En trois mois, il s’est écoulé, tous canaux de vente confondus, 8,5 millions de tablettes. Soit 10,5 % de moins qu’à la même période en 2014. Mais si la demande baisse sur le segment grand public, elle augmente bel et bien en entreprise : + 51,3 % de livraisons d’une année sur l’autre dans les circuits BtoB.

La plus forte progression est à mettre à l’actif des terminaux hybrides (+ 44,4 % sur un an), qui ne représentent toutefois encore qu’une petite partie du marché (5,9 %). Les utilisateurs finaux se montrent encore peu enclins à faire le pas au vu des écarts de prix avec les simples PC portables. C’est sans compter la concurrence des phablettes, ces smartphones à grand écran.

Tout en faisant remarquer que le cycle de vie des appareils tend à s’allonger dans un contexte économique toujours morose, IDC note qu’aucun produit majeur n’a été lancé au premier trimestre, ne déclenchant donc pas « d’étincelle » auprès des consommateurs.

Windows qui monte…

Sur le court terme, le potentiel semble bien se trouver en entreprise : un nombre croissant de constructeurs ajoutent dans leur portefeuille des tablettes orientées sur des usages professionnels.

La France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et les pays nordiques emmènent le mouvement d’adoption des 2-en-1. Dans le reste de l’Europe, IDC ne cerne pas encore d’approche globale en la matière : les achats sont plutôt impulsifs, conséquence de bonnes affaires pour équiper un dirigeant, un responsable ou une petite équipe.

Android de Google reste l’OS majoritaire avec 64,6 % de part de marché (+ 0,8 point par rapport au 1er trimestre 2014), quand bien même il n’équipe que 5,517 millions de tablettes vendues entre janvier et mars (9,4 % de moins qu’il y a un an).

iOS d’Apple conserve la deuxième place, mais avec une part de marché en repli : – 4,3 points, à 27 %. Les ventes ont reculé de 22,9 %, à 2,304 millions d’unités. Le succès de l’iPhone 6 et de l’iPhone 6 Plus a contrarié les ventes de l’iPad Mini.

Pour le troisième trimestre d’affilée, Windows connaît une croissance à deux chiffres : + 55,4 % de ventes pour les tablettes équipées du système d’exploitation de Microsoft (722 000). En part de marché, on en reste néanmoins à 8,4 %.

idc-tablettes-t1-2015
Source : IDC EMEA Tablet Tracker (mai 2015)

 

Crédit photo : Minerva Studio – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur