Tablettes : Dell prend du recul en faveur des PC 2-en-1

MobilitéOS mobilesPCPoste de travailSystèmes d'exploitationTablettes
dell-tablettes-android
2 4

Dell baisse le rideau sur les tablettes Android de la gamme Venue, pour se concentrer sur l’offre de PC Windows 2-en-1.

Pour Dell, les tablettes ne font plus vraiment sens au sein du poste de travail.

Le groupe américain restreint un peu plus son offre sur ce marché qu’il considère comme « saturé, avec une demande en berne ».

La gamme Venue, composée de plusieurs modèles sous Android, fait les frais de cette initiative : elle disparaît d’un catalogue dans lequel les seules références de tablettes encore disponibles sont les Venue Pro, sous Windows, de 8 à 10,1 pouces.

Dell continuera, comme le souligne PCWorld, à assurer, jusqu’à leur terme, les contrats de garantie et de services signés avec des possesseurs de tablettes Venue. En revanche, c’en est fini des mises à jour de l’OS.

Le Wyse Cloud Connect, PC au format clé HDMI livré sous Android, est également éjecté du catalogue.

Dell compte recentrer ses efforts sur les 2-en-1, jugés « plus attractifs » en ce qu’ils associent « la puissance d’un PC à la mobilité d’une tablette ». Un discours que l’on retrouve chez d’autres constructeurs, à l’instar de Lenovo, qui a rééquilibré son offre en conséquence.

Ce n’est pas la première fois qu’une telle décision est prise dans la gamme Venue : en 2012, Dell avait mis un terme au développement des smartphones vendus sous cette marque.

Le PC d’abord

Le choix n’est cependant pas irréversible. Il faut plutôt parler d’une mise entre parenthèses, l’esprit Android subsistant dans la lignée de Chromebooks.

Dans l’absolu, les études de marché apportent de l’eau au moulin de Dell* : selon IDC, il s’est vendu, au 1er trimestre 2016, 39,6 millions de tablettes, contre 46,4 millions un an plus tôt (- 14,7 %, dans la continuité d’une baisse de 21,1 % enregistrée au trimestre précédent).

Dans le même temps, on constate un mouvement d’adoption des 2-en-1, notamment en France, en Allemagne et au Royaume-Uni ; bien qu’en entreprise, on reste globalement dans le domaine des achats impulsifs, associés à des bonnes affaires pour équiper un dirigeant, un responsable ou un petit groupe de travail.

Du côté de Dell, on estime que les tablettes serviront essentiellement des applications dédiées, dans la logistique, l’accueil ou encore le paiement en point de vente. Quant aux 2-en-1, « ils doivent d’abord être des PC ».

Pas évident, au premier abord, de faire la différence avec les tablettes. Dans la vision de Dell, le principal élément de différenciation se trouve au niveau du clavier, dédié sur les PC, avec la connectique nécessaire pour s’en servir sur le poste de travail, éventuellement sans station d’accueil.

* À noter également que seulement 17 % des personnes interrogées par Gartner en mai-juin 2015 disaient avoir l’intention d’acheter une tablette dans les 12 mois. Et que selon IDC, les 2-en-1 représenteront, à l’horizon 2020, un cinquième du marché global PC + tablettes.

Crédit photo : Africa Studio – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur