Tablettes : les modèles hybrides n’ont pas encore sauvé le marché

MobilitéTablettes
idc-tablettes-t1-2017

IDC constate que les volumes de livraisons continuent de baisser sur le marché mondial des tablettes, malgré la transition vers les formats hybrides.

Les uns restent en croissance ; les autres, sur le déclin. Pour autant, des smartphones aux tablettes, il y a des parallèles dans les dynamiques de marché dont IDC fait état pour le 1er trimestre 2017.

Sur chacun de ces deux segments, les cinq premiers constructeurs se partagent plus de 60 % des volumes livrés aux revendeurs, avec un duo qui se détache : Apple-Samsung.

Favorable à la firme coréenne sur les smartphones (22,8 % de part de marché, contre 14,9 % pour son concurrent), le rapport de force s’inverse sur les tablettes : 24,6 % pour la firme américaine, contre 16,5 % pour sa rivale.

Si les pourcentages sont comparables, les volumes ne le sont pas : alors qu’IDC annonce 347,3 millions de smartphones livrés sur la période, le compteur n’en est qu’à 36,2 millions pour les tablettes, en repli pour le dixième trimestre consécutif (- 8,5 %).

Pour Apple, c’est carrément le treizième trimestre d’affilée dans le rouge : à 8,9 millions d’iPad livrés, les ventes atteignent leur plus bas niveau depuis la mi-2011.

Horizons hybrides

Les 1,3 point de part de marché que la marque à la pomme perd d’une année sur l’autre, Samsung les gagne, avec des volumes de livraisons stables (6 millions d’unités).

Le ton a été donné au Mobile World Congress : la gamme Galaxy s’est enrichie de plusieurs modèles dotés de claviers détachables.

Même tendance chez Huawei, seul constructeur du top 5 à voir ses livraisons progresser ; de 2 millions de tablettes au 1er trimestre 2016 à 2,7 millions un an plus tard, en l’occurrence.

Ce phénomène de transition vers les formats hybrides, IDC l’a évoqué dans son dernier bilan annuel, annonçant que la trajectoire des tablettes allait se rapprocher de celle des PC : stabilisation des volumes de livraisons à compter de 2018 et hausse du prix de vente moyen à la faveur… de l’adoption des formats hybrides, donc.

Les estimations à l’horizon 2020 font état de 124 millions d’ardoises « traditionnelles » écoulées, contre 61 millions de « détachables ». Dans le même temps, plus de 60 % des ordinateurs portables commercialisés seraient convertibles.

Par « convertible », il faut entendre les machines dotées d’un clavier amovible, mais non séparable de l’unité centrale. IDC perçoit une préférence grandissante des consommateurs pour ce format, qui reste néanmoins encore minoritaire en termes de volumes de ventes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur