Tablettes : un marché porté par la 4G ?

MobilitéPortablesRéseauxTablettesVoIPWifi
tablettes-cellulaires

Gartner estime que les ventes d’appareils mobiles cellulaires – hors smartphones – vont augmenter ces prochaines années, portées par les besoins de connectivité.

Alors que les consommateurs privilégiaient jusqu’alors le Wi-Fi pour se connecter au réseau de leur entreprise ou à Internet, la tendance évolue à mesure que les besoins de connectivité permanente en mobilité s’étendent au-delà des smartphones.

A en croire Gartner, plus de 112 millions d’appareils mobiles cellulaires autres que des téléphones devraient se vendre en 2015. Soit 5,6 % de plus qu’en 2014, alors que dans le même temps, le marché des tablettes et terminaux 2-en-1 reculerait de près de 4 % selon IDC.

Comment s’explique cet engouement pour les dispositifs équipés de cartes SIM ? En premier lieu, l’écart de prix se réduit entre les modèles 2G/3G/4G et ceux dotés exclusivement du Wi-Fi : à l’horizon 2019, la différence serait de 20 dollars en moyenne.

Les constructeurs mettent par ailleurs en place des offres commerciales avec les opérateurs pour pousser l’adoption des équipements avec SIM. Illustration avec HP, qui collabore avec Qualcomm et T-Mobile aux Etats-Unis pour offrir 200 Mo de données mobiles mensuelles à tout acheteur d’un Stream Book 13.

La version 4G de cet ordinateur portable est vendue 299 dollars HT, soit environ 70 dollars de plus que le modèle « Wi-Fi only ». Une différence qui, comme le note Silicon.fr, peut être considérée comme rapidement amortie, l’offre étant valable sur la durée de vie du laptop.

Smartphones exclus, les tablettes constitueront le segment le plus dynamique pour le marché des appareils cellulaires. Il est question de 76 millions de ventes en 2019, contre 50 millions en 2014.

62 % de ce volume s’écoulera dans des pays à économie émergente, où les tablettes servent à la fois de support informatique et d’outil de téléphonie avec la voix sur IP, dans les zones où les réseaux fixes haut débit sont peu déployés (6 % des foyers indiens, par exemple).

Les hotspots Wi-Fi (modem-routeur 2G/3G/4G) attachés à un opérateur ou avec carte SIM interchangeable gagneront aussi du terrain : de 54 millions ventes en 2014 à 70 millions en 2019. L’impulsion proviendrait tout particulièrement du Japon, où 8,7 millions d’unités trouveraient acquéreurs en 4 ans.

En revanche, la demande en notebooks et ultraportables cellulaires restera modeste, avec moins de 5 millions d’unités distribuées en 2019, contre 1,8 million en 2014. La pénétration sur le marché du PC restera limitée à 2,7 % dans 4 ans, contre 1,3 % l’an dernier.

Crédit photo : Arman Zhenikeyev – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur