Tablettes : Microsoft prépare le terrain pour la Surface 3

MobilitéTablettes
microsoft-surface-3

Sixième tablette de Microsoft, la Surface 3 arrivera début mai sur le marché français, où elle rejoindra la Surface Pro 3.

Auchan, Boulanger, Carrefour, Darty, Fnac, Leclerc : les enseignes partenaires de Microsoft préparent le terrain pour la Surface 3.

Les réservations débuteront le 1er avril pour cette nouvelle tablette dont le lancement commercial en France est fixé au 7 mai, soit deux jours après la sortie programmée aux Etats-Unis et au Canada.

Les revendeurs professionnels agréés (Econocom, SCC, Computacenter, Inmac wstore, Bechtle, LAFI et Insight) proposeront des versions spécifiquement adaptées aux entreprises, avec Windows 8.1 Pro.

Et pour cause : dans sa configuration de base à 599 euros TTC, la Surface 3 sembler plutôt viser un public d’étudiants ; tout particulièrement si l’on considère qu’un abonnement d’un an à Office 365 Personnel est fourni sans surcoût avec 1 To d’espace de stockage en ligne sur OneDrive.

Alors que la Surface 2, lancée en France à l’automne 2013 et encore commercialisée à l’heure actuelle, embarque un écran de 10,6 pouces en Full HD (1920 x 1080 pixels), la Surface 3 passe à 10,8 pouces et adopte un ratio d’affichage de 3:2 (1920 x 1280). Ce qui facilite l’utilisation en mode portrait, d’après la prise en main réalisée par The Verge.

Autre élément distinctif par rapport à la Surface 2 : l’architecture microprocesseur ARM est délaissée au profit d’une puce Intel Atom x7-Z8700 (4 coeurs à 1,6 GHz) associée à 2 ou 4 Go de RAM, 64 ou 128 Go de mémoire flash, des capteurs d’images de 3,5 et 8 mégapixels, ainsi qu’une batterie annoncée à 10 heures d’autonomie.

Microsoft prévoit de distribuer une version 4G… mais pas avant le mois de juin. Jusque-là, il faudra se contenter d’une interface Wi-Fi 802.11ac associée en standard à un port Ethernet, un connecteur USB 3.0, une prise microUSB pour la recharge et un MiniDisplayPort pour relier un écran.

Annoncée à 8,7 mm d’épaisseur pour 622 g sans le clavier Cover à 149 euros, la Surface 3 dispose d’un support inclinable à trois positions… moins flexible, donc, que celui de la Surface Pro 3*, qui joue néanmoins dans une autre catégorie avec ses puces Intel Core, son écran 12 pouces en 2160 x 1440 pixels et ses tarifs échelonnés de 749 à 1949 euros TTC.

Avec la Surface 3, le premier palier est situé à 599 euros pour le modèle 64 Go avec 2 Go de RAM. Pour 719 euros, la capacité de stockage double (128 Go), tout comme la mémoire vive (4 Go). Mais le stylet (49,90 euros) n’est pas inclus, alors qu’il l’est sur la Surface 3 Pro. De même, la station d’accueil est légèrement plus onéreuse (229 euros).

Il faudra surveiller l’éventuelle association de cette tablette à des offres de services. Microsoft a déjà creusé la question avec la Surface Pro 3, intégrée, entre autres, dans un pack TPE-PME monté avec Fiducial Informatique.

* Disponible depuis août 2014 en France, la Surface Pro 3 a fait l’objet d’une campagne de communication agressive, axée sur la complémentarité tablette-PC.

Crédit photo : Microsoft


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur