Tablettes : pas de relance sans les hybrides ?

MobilitéTablettes
tablettes-t3-2015-idc
1 1

IDC estime que la relance du marché mondial des tablettes dépendra en partie de la volonté et de la capacité des constructeurs à lancer des modèles hybrides.

Qu’elles soient destinées à un usage personnel ou professionnel, les tablettes vivent de plus en plus vieilles, entraînant des reports d’achats qui déséquilibrent le marché IT mondial.

Ce constat, Gartner l’établissait dans un rapport publié fin septembre.

La même tendance s’illustre au dernier pointage d’IDC : le cycle de vie des tablettes s’allonge considérablement. Il n’est pas rare de dépasser les 4 ans.

Cette propension des utilisateurs à conserver plus longtemps leur matériel se fait d’ores et déjà ressentir : sur le 3e trimestre 2015, il se serait vendu 48,7 millions de tablettes, soit 12,6 % de moins qu’à la même période en 2014.

L’augmentation de la base installée (plus de 100 millions de tablettes à fin 2014 en Amérique du Nord, mais aussi en Europe de l’Ouest et en Asie-Pacifique) réduit d’autant la taille du marché ouvert aux constructeurs.

Ces derniers trouveront peut-être un levier de croissance dans les hybrides, qui représentent moins de 10 % du marché des tablettes en l’état actuel, mais dont les ventes devraient, selon IDC, « exploser » sur les 18 prochains mois, essentiellement grâce à une meilleure alliance hardware/software.

Lenovo reste dans le vert

Les fabricants issus du monde du PC éprouveront sans doute des difficultés à gérer la transition face aux pure players de la mobilité, habitués notamment à composer avec des prix bas… et des marges réduites.

Sur le 3e trimestre 2015, Apple apparaît toujours en tête du classement des constructeurs. Mais les ventes d’iPad continuent de décliner : – 19,7 % d’une année sur l’autre, à 9,9 millions d’unités, soit 20,3 % de part de marché (- 1,8 point).

Le recul est comparable pour Samsung, malgré le relatif succès de quelques modèles d’entrée de gamme et des initiatives dans le domaine des hybrides avec la Tab S2 et son clavier optionnel. Le groupe sud-coréen a vendu, sur le trimestre, 8 millions de tablettes, soit 17,1 % de moins qu’un an auparavant. Ce qui lui confère 16,5 % du marché (- 0,9 point).

Seul acteur du top 5 à afficher une croissance : Lenovo, avec 3,1 millions de tablettes (+ 0,9 %) et 6,3 % de part de marché (+ 0,8 point).

Dynamique beaucoup moins favorable pour Asus, dont les ventes passent sous les 2 millions de tablettes (- 43,4 %), pour 4 % de part de marché (- 2,1 points). L’industriel taïwanais a du mal à poursuivre sur sa lancée avec la lignée de convertibles Transformer.

Huawei le talonne désormais. L’entreprise chinoise fait son entrée au palmarès, avec des ventes plus que doublées (+ 147,9 %, à 1,8 million d’unités) et une part de marché triplée (3,7 %, soit + 2,4 points). Son activité est portée par les tablettes à connectivité cellulaire (deux tiers des ventes).

Crédit photo : TZIDO SUN – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur