MobilitéRégulationsTablettes

Les tablettes rythment la vie numérique des Français

tablettes-france-2013
0 0 Donnez votre avis

Selon une étude GfK/Médiamétrie, le profil-type du tablonaute français a fortement évolué en trois ans, accompagnant la transformation du marché des biens technologiques.

Dans un contexte économique difficile, les tablettes ne connaissent pas la crise.

Au 31 décembre 2013, ces nouveaux piliers de la vie numérique ont trouvé leur place dans 28,7% des foyers français. Ils n’en peuplaient encore que 14,1% un an plus tôt… et 4,9% fin 2011. Qualifiée de « fulgurante » par GfK/Médiamétrie au printemps dernier, cette montée en puissance se confirme, avec des implications notables sur les modes de consommation.

Sur fond de guerre des prix autour du format 7/8 pouces et du système d’exploitation Android, l’offre se diversifie et refaçonne d’autant les intentions d’achats, allant jusqu’à motiver un renouvellement insoupçonné des équipements du salon numérique. La machine a tourné à plein régime lors des fêtes de fin d’année, mettant un peu plus en lumière la complémentarité – voire la convergence – qui s’instaure vis-à-vis des ordinateurs personnels pour remplir la plupart des usages domestiques.

Et si le panier moyen consacré à l’achat de biens technologiques diminue, l’offre s’adapte à la demande : la baisse de prix des tablettes, illustrée par la commercialisation de nombreux modèles à moins de 150 euros, séduit un nouveau public. Le profil-type du tablonaute a effectivement évolué depuis 2011 et la première édition du baromètre Référence des Equipements Multimédias réalisé par Gfk/Médiamétrie.

Alors surreprésentés dans la population des tablonautes (à hauteur de 52,6%), les chefs de foyers CSP+ ne sont plus majoritaires à fin 2013 (45,1%, soit -7,5 points). De même, les 35-49 ans, qui représentaient 41% de l’échantillon voici deux ans, passent le témoin aux plus de 50 ans (42%, +5,2 points). Mais ces nouveaux écrans plaisent aux petits comme aux grands : les foyers avec enfants sont plus représentés qu’en 2011 (+7,4 points, à 39,4%).

Une étude à mettre en relation avec celle dont TNS-Sofres a rendu les conclusions en décembre dernier : une part croissante de Français exploitent activement smartphones, tablettes et ordinateurs dans leur vie quotidienne. Reflétant les implications complexes de l’ère post-PC, cette diversification des écrans porte le marché des biens technologiques dans son ensemble : près de 80% des foyers possèdent aujourd’hui au moins un ordinateur – portable pour les deux tiers d’entre eux. Quant à cette frange de population non connectée (6,7 millions de foyers « exclus » de la révolution numérique, selon GfK/Médiamétrie), elle se compose majoritairement des populations les plus âgées et/ou qui ont grandi dans un contexte technologique particulier.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable sur Android ?

Crédit photo : Denphumi – Shutterstock.com