Tablettes : Samsung étend son influence en milieu de gamme

MobilitéOS mobilesTablettes
samsung-galaxy-tab-4

Avec la quatrième génération des tablettes Galaxy Tab, Samsung opère un glissement stratégique vers le milieu de gamme.

En dépit d’un contexte économique délicat, le marché des tablettes numériques devrait, selon les estimations concordantes de Gartner et d’IDC, passer le cap des 200 millions d’unités vendues en 2014, essentiellement grâce à la diffusion massive de l’offre Android.

Pour jouer les premiers rôles dans cette révolution, Samsung a entrepris une segmentation stratégique de son offre produits. Ayant enregistré un léger ralentissement pour son activité terminaux mobiles en fin d’année 2013 (plus particulièrement sur le segment des smartphones), le groupe high-tech sud-coréen renforce ses positions en milieu de gamme pour contrer l’offensive des fabricants asiatiques qui imposent une forte pression sur les prix.

La 4e génération des tablettes Galaxy Tab illustre ces ambitions. Lancement commercial prévu “au cours du trimestre”, en coloris noir ou blanc, pour les trois modèles de 7, 8 et 10,1 pouces qui composent cette nouvelle offre. Conséquence du glissement vers le milieu de gamme, on recense peu d’évolutions technologiques d’une année à l’autre : de nombreux attributs des Galaxy Tab 3 – sorties à l’été 2013 – sont reconduits… tout du moins sur le volet hardware.

galaxy-tab-4Au niveau logiciel, l’intégration d’Android 4.4 “KitKat” permet un rapprochement avec les smartphones de la marque en termes de fonctionnalités : Group Play pour le partage en temps réel, Samsung Link pour la lecture de contenu sur des équipements connectés ; WatchON pour la diffusion de vidéo…

L’autre changement majeur concerne les processeurs. Alors que la famille Galaxy Tab 3 exploitait plusieurs puces Intel Atom, la génération 2014 est harmonisée autour d’un composant quadricoeur à 1,2 GHz… non dévoilé. Il s’agit probablement d’un SoC Qualcomm (Snapdragon 400 ?) sur les tablettes disposant de la connectivité 4G – compatible avec les trois bandes de fréquences utilisées en France. Les versions dotées uniquement du Wi-Fi pourraient aussi bien s’appuyer sur de l’Atom que sur des processeurs Samsung Exynos.

Autres caractéristiques communes aux Galaxy Tab 4 7.0, 8.0 et 10.1, la capacité de mémoire vive (1,5 Go), la définition d’écran (1280 x 800), les capteurs de 3 et 1,3 mégapixels, ainsi que le Wi-Fi 802.11n associé au Bluetooth 4.0.

Pas d’option 3G/4G pour la Galaxy Tab 4 7.0, qui est par ailleurs la seule déclinée en une version 8 Go en plus de la 16 Go. Si la tendance est à l’allègement pour ce modèle (276 g et 9 mm d’épaisseur, contre 306 g et 1 cm pour la 2013, avec la même batterie de 4000 mAh), la Galaxy Tab 8.0 s’alourdit : de 314 g et 7 mm, on passe à 320 g et 8 mm, toujours en 4400 mAh. A l’inverse, la Galaxy Tab 10.1 est désormais en dessous de la barre des 500 g avec sa batterie 6800 mAh.

Samsung n’a pas encore annoncé de prix en France, mais plusieurs revendeurs en Europe affichent déjà les produits à leur catalogue, pour 199, 269 et 349 euros TTC. C’est 120 euros supplémentaires pour bénéficier de la connectivité 4G.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de Samsung ?

Crédit photos : Samsung


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur