télécoms

La montée en puissance des fabricants chinois sur le marché des smartphones s'illustre dans les chiffres de ventes annoncés par Huawei à l'issue du 1er semestre 2014.

En qualifiant Free de "coucou" et de "Calimero" sur Twitter, Nicolas Chatin s'est attiré les foudres de l'opérateur, qui l'a assigné en justice pour "injures envers particulier".

Optiflows, concepteur français de solutions de mise en relation entre dispositifs de télécommunications hétérogènes, a levé 400 000 euros.

A l'issue d'une consultation publique menée au printemps, l'ARCEP a fixé le cadre technique d'exploitation des réseaux mobiles 3G/4G dans l'espace aérien français.

Pour améliorer les performances de son réseau mobile 3G/4G, Free a déployé la technologie d'optimisation du trafic TCP/IP développée par la société suisse Teclo Networks.

Le gendarme des télécoms a sommé l'opérateur de modifier sa carte de couverture très haut débit mobile au motif que les données publiées ne reflétaient pas la réalité.

Dans le cadre de son plan de restructuration, l'équipementier a cédé à la SSII indienne HCL les activités de R&D qu'il menait encore sur les technologies mobiles 2G et 3G.

Le dernier Observatoire des marchés de l'ARCEP dénote une certaine effervescence autour de la 4G, dont le parc avoisine les 4 millions d'utilisateurs.

Finalement, l'opérateur historique Orange ne veut plus mettre la main sur Bouygues Telecom, et renonce à participer à une consolidation du marché français des télécoms. Reste l'option Free...

Le baromètre State of the Internet établi par Akamai illustre la position avancée de l'Europe dans l'adoption d'IPv6, de l'Amérique du Nord dans le déploiement du haut débit mobile... et de la Chine dans les cyberattaques.