Taïwan enquête sur Microsoft et son éventuelle attitude anti-trust

Mobilité

Une fondation de consommateurs exige la poursuite de la commercialisation de Windows XP.

La “Fair Trade Commission” (l’équivalent de la commission de la concurrence européenne) de Taïwan a ouvert une enquête à l’encontre de Microsoft pour déterminer en quelle mesure l’éditeur n’abuse pas de sa position dominante sur l’île. Surtout, la “Consumers’ Foundation” (association de consommateurs) accuse l’éditeur de Redmond de ne plus commercialiser Windows XP pour tenter d’imposer Vista. Les autorités de la concurrence doivent déterminer si la fin de la livraison de Windows XP sur les PC neufs n’enfreint pas les lois locales de la concurrence.

Dans un sondage, la “Consumers’ Foundation” avait déterminé que 67 % des consommateurs s’opposait à l’arrêt de la vente de Windows XP. L’association estime que Microsoft profite de sa position dominante sur le marché pour tenter d’imposer Vista. Toujours selon la fondation, l’entreprise dirigée par Steve Ballmer détiendrait 98 % du marché des OS de Taïwan (dont 75 % constitué de XP et 23 % de Vista). Pour toute réponse, Microsoft a prolongé le support de Windows XP (notamment jusqu’en 2014 pour les notebooks) et que des licences pour des systèmes professionnels sont disponible jusqu’en 2009. Enfin, les utilisateurs en entreprises peuvent bénéficier du programme “downgradable” qui, à partir d’une édition Business ou Integrale de Windows Vista autorise l’utilisation de Windows XP (à condition de disposer de l’application).

Si Microsoft est reconnu coupable, il pourrait subir une amende de 25 millions de dollars taï (environ 522 000 euros). Avec le risque d’avoir à changer ses pratiques commerciales. Après les Etats-Unis, l’Union européenne et la Corée du Sud, Taïwan est le quatrième organisation gouvernementale à poursuivre Microsoft pour pratiques anti-concurrentielles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur