Taïwan : Samsung condamné pour du bad buzz sur le HTC One

Régulations
htc-vs-samsung-bad-buzz-taiwan

Le groupe high-tech coréen avait recruté des personnes pour rédiger des contributions désobligeantes sur le smartphone phare de son concurrent HTC. Il a été condamné par une commission judiciaire locale.

Samsung ne s’en tire pas trop mal après avoir écorné la réputation de son concurrent HTC en Taïwan.

A travers sa filiale Opentide, le groupe high-tech coréen avait discrètement recruté des personnes (des blogueurs, des étudiants mais aussi des employés) pour monter un buzz Internet qui a tourné en parasitisme commercial à propos du smartphone HTC One.

Ces e-influenceurs ont rédigé des contributions défavorables sur Internet, déposer des commentaires acerbes voire inventer des défaillances sur le modèle de téléphone.

Tout en recommandant de se tourner vers l’achat d’un téléphone Samsung forcément de meilleure qualité.

La magouille a été découverte et HTC a traîné Samsung en justice.

La société défenderesse devra payer une amende de 10 millions de dollars taïwanais (247 000 euros), selon l’AFP. Sachant qu’il existe une possibilité de faire appel.

“C’est le premier cas de cette nature à Taïwan : une entreprise qui avance camouflée pour s’en prendre à ses concurrents”, a commenté le porte-parole de de la Commission pour le Commerce Juste en charge de l’enquête.

La branche taïwanaise de Samsung se contente de déclarer que l’entreprise “regrettait vivement” la décision de justice.

Mais elle avait déjà reconnu en avril (alors que l’enquête était ouverte) sur sa page Facebook qu’elle regrettait cette technique qui “sème le trouble dans l’esprit du consommateur”.
—————————
Quiz : Géants du high-tech : savez-vous où ils se trouvent ?
—————————-

Credit photo : Shutterstock.com –  Copyright : iQoncept


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur