Talend effectue la plus grosse levée de fonds dans l’open source français

Cloud

L’éditeur de solutions libres orientées gestion des données réalise un 5ème tour de table de 34 millions de dollars. Cerise sur le gâteau : il acquiert l’allemand Sopera (open source et middleware).

Talend devient une des plus grandes références parmi les sociétés open source françaises.

Le fournisseur de solutions libres orientées gestion de données (qualité des données, Master Data Management, extraction des données ou ETL) signe la plus grosse levée de fonds : 34 millions de dollars.

Elle peut même se targuer de réaliser l’un des tours de table les plus élevés dans le domaine du logiciel tout court.

Ce cinquième tour de table de Talend a été supervisé par Silver Lake Sumeru (un fonds qui s’investit beaucoup dans les nouvelles technologies avec des références comme Skype, Mobile Messenger ou Spansion) mais aussi Balderton Capital et IdInvest Partners (ex-AGF Private Equity).

“Avec cette levée de fonds, Silver Lake devient l’un des principaux actionnaires de Talend mais il n’obtient pas le statut d’actionnaire de référence”, précise Bertrand Diard, P-DG et co-fondateur de la société.

Rappelons que, depuis la création de la société en 2005, Talend a levé 62 millions de dollars. Tout s’accélère : le dernier tour de table (8 millions de dollars) avait été annoncé en avril dernier.

Talend a déjà trouvé une idée sur la manière d’exploiter cet apport d’argent frais. Talend procède à l’acquisition de Sopera, un fournisseur allemand de plates-formes SOA (architecture orientée services ou SOA) et middleware qui s’inscrit lui aussi dans la sphère open source.

Le montant de la transaction n’est pas communiqué. “En fait, c’est une petite partie des 34 millions d’euros mais c’est notre première véritable opération de croissance externe”, relativise Bertrand Diard. Jusqu’ici, Talend s’était contenté de racheter des briques technologiques pour le MDM.

La plate-forme Sopera ASF repose sur les projets Apache ServiceMix, Apache CXF et Apache ActiveMQ et forme la base du projet Eclipse Swordfish”, précise le communiqué.

La société affiche des références comme Deutsche Post (à l’origine, Sopera est une spin-of du groupe postal allemand), Zurich Insurance et Landesbank Berlin.

Installée entre Münich, Bonn et Boston et doté d’un effectif de 60 personnes, Sopera deviendra une filiale de Talend spécialisée dans l’intégration applicative. “Nous étions déjà partenaires depuis deux ans. Nos produits sont vraiment complémentaires”, commente Bertrand Diard.

Parmi les clients de Sopera, figurent Deutsche Post, Zurich Insurance et Landesbank Berlin.

Avec l’intégration de Sopera, Talend disposera de 320 collaborateurs. Au regard des perspectives de croissance, la société pourrait compter entre 400 et 450 personnes d’ici la fin de l’année.

Cette nouvelle méga-levée de fonds permet à Talend de changer de dimension. “Nous faisons désormais partie des acteurs qui vont consolider le marché du middleware”, assure le manager qui revendique un portefeuille de 1500 clients dans le monde.

Prochaine étape : constituer une plate-forme unifiée middleware en open source (à l’instar d’un Red Hat) et se présenter comme une “alternative crédible” à Oracle et son projet Fusion. “Cela fait cinq ans qu’ils travaillent dessus à partir d’un agrégat de différentes technologies”, se gausse Bertrand Diard. “Talend va aller beaucoup plus vite. Nous avons l’intention de proposer le middleware pour toutes les entreprises.”

A priori, l’intégration des briques Talend + Sopera pour aboutir à une plate-forme unifiée se poursuivra jusqu’en juin 2011. Ensuite, de nouveaux modules seront développés.

Le nouvel ensemble compte préciser sa feuille de route de produits (intégration applicative, gestion de données) d’ici un mois.