Tarif social Internet : du double play à 23 euros par mois

Cloud

Eric Besson a annoncé la mise en place “dans les prochains jours” du tarif social de l’Internet. En pratique, du double-play à 23 euros par mois.

Le “tarif social Internet” vient à la suite du tarif social mobile et veut offrir l’accès à la Toile aux ménages les plus modestes à un tarif réduit souligne Silicon.fr.

Au début de l’été, l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) avait donné son accord pour la mise en place d’un tel service en direction de deux millions de bénéficiaires du RSA.

Avec, cependant, quelques suggestions. Elle proposait ainsi d’étendre ce principe aux populations à l’écart des technologies numériques (personnes âgées, ruraux) ou de proposer l’accès à bas coût aux PC afin de tenter de réduire au mieux la fameuse fracture numérique.

Le tarif social Internet s’apprête finalement à devenir réalité.

Nous mettrons en place dans les prochains jours le tarif social de l’Internet, soit 20 euros par mois pour le téléphone et l’Internet haut débit, plus 3 euros par mois pour une box” annonce Eric Besson dans un entretien accordé au Figaro.

Soit 23 euros par mois au total pour du double-play, alors que le gouvernement promettait en janvier du triple-play à 20 euros par mois.

Ce tarif social est d’autant moins intéressant que plusieurs opérateurs du marché proposent déjà ces prix, sans condition de ressource particulière.

Par exemple Prixtel propose l’ADSL dégroupé avec abonnement téléphonique (non illimité) à 22,99 euros par mois. Sans engagement ni frais d’activation ou de résiliation.

Alice propose aussi le double play dégroupé à 19,98 euros par mois (appels non illimités encore une fois), avec un engagement de 12 mois, et 40 euros de frais d’activation.

Le ministre délégué en charge de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique entend cependant signer une “première convention” le 13 septembre prochain.

Il restera à préciser les modalités d’accès à ce tarif spécial, les services qui y seront proposés (les zones d’appels téléphoniques supportées, l’assistance pour l’installation, la durée d’engagement, etc.).

Quelles seront les obligations pour les opérateurs, et lesquelles ? Début de réponse le 13 septembre prochain.

Logo : © rgbspace – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur