Tarifs de gros du mobile : SFR saisit le Conseil d’Etat

Mobilité

La baisse drastique des prix d’interconnexion entre opérateurs mobiles imposés par l’Arcep serait un cruel manque à gagner.

SFR a toujours la gorge nouée lorsque l’opérateur évoque la baisse vertigineuse des prix de gros du mobile annoncée fin 2008 par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep). Selon l’édition des Echos en date du 6 février, la filiale télécoms de Vivendi a saisi le Conseil d’Etat en guise de protestation. Elle serait “soutenue officieusement” par Orange.

Au coeur du mécontentement figure les terminaisons d’appels. Le 2 décembre 2008, l’Arcep a publié sa décision finale sur “l’encadrement tarifaire” des terminaisons d’appel vocal mobile pour la période juillet 2009 – décembre 2010. Il s’agit de la somme versée par l’opérateur d’un client appelant à l’opérateur de l’abonné appelé.

Sur un an, les prix de gros sur le mobile pourrait baisser de manière drastique : 50%. Ce sera sans doute une bonne nouvelle pour les consommateurs finaux mais un manque à gagner évident pour les opérateurs.

Selon le calcul des Echos,  SFR et Orange pourrait perdre entre 300 et 400 millions d’euros de chiffre d’affaires et environ 150 millions en termes de résultat.

Arrivé plus tardsur le marché par rapport à France Telecom/Orange et SFR, Bouygues Telecom bénéficie d’un répit avec des prix de gros plus élevés que ses concurrents.

Dans la décision de l’Arcep en date du 2 décembre, Vnunet.fr a retrouvé l’extrait technique lié aux tarifs de gros des prix de mobile qui crispe SFR :

* Période juillet 2009 – juin 2010 :  “Orange France et SFR mettent en oeuvre des tarifs de terminaison d’appel vocal mobile, tels que, à compter du 1er juillet 2009 et jusqu’au 30 juin 2010, le prix maximal d’une terminaison d’appel intra ZA n’excède pas 4,5 centimes d’euros par minute, et le prix annuel d’un bloc primaire numérique n’excède pas 2939 euro. Bouygues Telecom met en oeuvre des tarifs de terminaison d’appel vocal mobile, tels que, à compter du 1er juillet 2009 et jusqu’au 30 juin 2010, le prix maximal d’une terminaison d’appel intra ZA n’excède pas 6 centimes d’euros par minute, et le prix annuel d’un bloc primaire numérique n’excède pas 3800 euro.”

* Période juillet 2010 – décembre 2010 : “Orange France et SFR mettent en oeuvre des tarifs de terminaison d’appel vocal mobile, tels que, à compter du 1er juillet 2010 et jusqu’au 31 décembre 2010, le prix maximal d’une terminaison d’appel intra ZA n’excède pas 3 centimes d’euros par minute, et le prix annuel d’un bloc primaire numérique n’excède pas 2939 euros. Bouygues Telecom met en oeuvre des tarifs de terminaison d’appel vocal mobile, tels que, à compter du 1er juillet 2010 et jusqu’au 31 décembre 2010, le prix maximal d’une terminaison d’appel  intra ZA n’excède pas 4 centimes d’euros par minute, et le prix annuel d’un bloc primaire numérique n’excède pas 3500 euros.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur