Tarifs des appels VoIP : Free suspend l’application de sa nouvelle grille

Cloud

Le FAI attend une décision de l’Arcep, qui est saisie dans le cadre d’un différend avec Neuf Cegetel sur le sujet de la terminaison d’appel.

La bataille de la terminaison d’appel devient un enjeu stratégique. En début d’année, Free a initié une grille de facturation spécifique pour les appels de ses clients Freebox vers les opérateurs alternatifs. Jusqu’ici, ce type d’appel était compris dans le forfait de téléphonie IP commercialisé par Free.

Mais la direction de Free estime que les opérateurs alternatifs pratiquent des discriminations tarifaires à travers la terminaison d’appel. Une surenchère intolérable qui a obligé Free à revoir sa politique tarifaire de voix sur IP au grand dam de ses clients qui se retrouvent avec une grille illisible de coûts d’appel différents en fonction des opérateurs (voir édition du 4 janvier 2006).

Selon l’édition des Echos en date du 9 février 2006, le service d’accès du groupe Iliad a décidé de taper du poing en demandant un arbitrage de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) concernant Neuf Cegetel à propos des appels de Freebox vers les NeufBox. Un cas extrême, estime Free, puisque le nouveau groupe issu de la fusion entre Neuf Télécom et Cegetel pratiquerait des tarifs jugés abusifs (“jusqu’à trois plus chers” que les prix de gros de France Télécom).

Deux cas similaires présentés devant l’ARCEP

En attendant que l’Arcep rende sa décision, Free a décidé de suspendre sa nouvelle politique de tarification. “De toute manière, elle n”était pas encore effective”, précise un porte-parole du service d’accès. Mais il vaut mieux rester sur ses gardes au cas où la décision de l’arbitre des télécoms soit défavorable à Free.

Le sujet prend de l’ampleur. Dans la journée de jeudi, l’Arcep indique dans un communiqué de presse qu’elle a été saisie par deux opérateurs de demandes de règlements de différends liés à la terminaison d’appel.

Logiquement, l’une des deux requêtes concerne Free et Neuf Cegetel. Mais nous n’avons pas pu déterminer quels autres opérateurs s’opposaient également sur le sujet. L’Arcep indique qu’elle tranchera sur ces deux saisines dans un délai de quatre mois maximum.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur