Tasman : le moteur d’IE 5

Cloud
Information - news

Véritable saga, Internet Explorer 5 est d’une grande richesse visuelle bien entendu mais aussi et surtout fonctionnelle. Aujourd’hui, vous en saurez un peu plus sur le nouveau moteur d’affichage d’IE 5.

Si l’affichage des pages Web est plus rapide, si IE 5 s’ouvre sur de nouveaux langages Web, c’est parce par Microsoft a entièrement refondu le moteur d’affichage de son navigateur Internet. Connu sous le doux nom de Tasman, ce nouveau moteur d’affichage supporte tous les langages standards du Web : HTML 4 (et donc DHTML), les feuilles de style CSS 1 et 2. Mais la plus grande nouveauté consiste dans le support de XML 1.0 et de ses feuilles de styles, les documents XSL (voir édition du 27 mars 2000). IE 5 est en effet le premier navigateur à incorporer XML sur Mac, comme ce fut le cas sur PC. Évolution très importance, car ce nouveau langage tend à devenir l’unique langage des documents (complexes) sur le Web. Bien entendu, IE 5 supporte JavaScript en version 1.1, il faut espérer que la nouvelle évolution 1.5 sera rapidement prise en compte.

Durant nos tests, il nous est apparu que l’affichage d’une page HTML diffère selon que l’on utilise IE 5 ou IE 4.5 et ce, d’une manière flagrante (disposition et taille des textes). Il faudra que les webmestres testent leur site en conséquence. Malgré ce défaut, Tasman fournit une fonction très puissante appelée Text Zoom. Elle permet d’agrandir (ou de réduire) le corps du texte avec un zoom allant de 50 à 300 %. La qualité du rendu est d’une surprenante qualité, aucune pixelisation n’étant par exemple à déplorer. Autre bienfait de Tasman, c’est la prise en compte du nouveau format graphique PNG (Portable Network Graphics). Ce denier a l’ambition de remplacer le célèbre GIF. Il permet d’obtenir la complexité d’un format TIFF mais avec des fichiers bien moins encombrants. Avec un niveau de compression supérieur au Gif, PNG apporte en plus, notamment, une fonction de niveaux de transparence variables. IE 5 permet d’éviter l’emploi d’un plug-in PNG, comme c’est le cas avec Netscape Communicator. Un petit pas de plus vers ce nouveau standard d’image.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur