TeamViewer 8 révèle son côté Business

CloudEntrepriseGestion cloudManagement
TeamViewer 8 bureau distant

L’éditeur allemand TeamViewer veut prendre plus sensiblement position sur le marché des entreprises avec sa solution de contrôle distant et de réunions en ligne.

Avec sa solution éponyme de contrôle de bureaux distants et de réunions en ligne, TeamViewer veut renforcer sa présence sur le marché des entreprises.

Pour s’opposer plus tangiblement à LogMeIn, l’une des références en la matière, l’éditeur allemand s’ouvre aux nouveaux systèmes d’exploitation (Windows 8, Mac OS X Mountain Lion, Android “Jelly Bean”, etc.) et enrichit son offre Premium.

Le concept établi depuis 2005 demeure : prendre la main sur des postes distants, à des fins d’assistance, de télémaintenance ou encore de télédistribution logicielle.

Autre possibilité, celle d’organiser des réunions (présentations, formations, projets collaboratifs…), réunissant jusqu’à 25 utilisateurs en visio ou voix sur IP.

Un système de planification permet d’intégrer par avance ces meetings à un agenda Outlook.

L’un des changements majeurs (quoique discret) se porte console d’administration centralisée, qui offre aux DSI un panorama global sur les postes de travail.

Celle-ci est toujours délivrée en mode SaaS (Software as a Service), hébergée sur le site TeamViewer.com.

Mais l’adresse URL, modifiée de login.teamviewer.com à beta.teamviewer.com, laisse suggérer du déploiement imminent de nouvelles fonctionnalités.

Pour l’heure, néanmoins, pas de répercussion notable sur cette interface de gestion, qui revêt toujours un rôle d’auxiliaire dans l’assistance à distance sur plusieurs ordinateurs en simultané.

D’autres ajouts d’ordre fonctionnel sont à déclarer, avec notamment le partage des listes de PC et la transmission du son depuis l’ordinateur client.

Le transfert de la vidéo est réservé aux titulaires d’une licence Business, Premium ou Corporate, payable en une fois, pour une utilisation illimitée dans le temps et une facturation selon le nombre de sessions initiées en simultané.

TeamViewer reste exploitable sur un large éventail de plates-formes (Windows, OS X, Linux, iOS, Android) ; il se fond même dans l’environnement Windows 8 et s’adapte aux écrans Retina d’Apple.

Le module QuickSupport, version allégée du client lourd, dispense de toute installation sur les machines “esclaves”. A noter que TeamViewer peut s’intégrer à Windows en tant que Service Système, pour se lancer automatiquement au démarrage.

Toutes les connexions, chiffrées sur UDP ou TCP, s’effectuent en AES-256 (Advanced Encryption Standard) et RSA 1024-bit.

Fondée en 2005, la société TeamViewer revendique 100 millions d’utilisateurs, essentiellement dans l’industrie, la finance et le secteur public.

Parmi ses références en France, on compte Citroën, Fnac.com, le groupe France Télévisions et la Fédération française de Football.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur