Technocom 2 : un nouveau fonds public-privé pour l’amorçage des start-up du numérique

Entreprise

Sous la bannière du Fonds national d’amorçage (FNA), Technocom 2 dispose d’une dotation de 30 millions d’euros. Alcatel-Lucent, Orange, Groupe SEB et Soitec soutiennent l’initiative liée au Grand Emprunt.

Le deuxième investissement du Fonds national d’amorçage (FNA) d’un montant de 18,7 millions d’euros vient d’être dévoilé.

Technocom 2, qui dispose d’une dotation globale de plus de 30 millions d’euros, est géré par Innovacom, qui a noué des accords avec des pôles de compétitivité et des incubateurs publics.

Ce “fonds dans le FNA” financera l’accompagnement d’une quinzaine de jeunes entreprises du numérique issues de la recherche française.

Des groupes comme Alcatel-Lucent, Orange, Groupe SEB et Soitec viennent soutenir l’initiative dans une logique de partenariat public-privé.

Cinq domaines sont privilégiés : matériaux et composants, intégration de systèmes logiciels dans ces communications, “communications entre objets et avec l’utilisateur”, gestion des données, connectivité très haut débit.

Cité dans un communiqué Alcatel-Lucent, Laurent Le Gourrierec, Responsable Conseil Fusions & Acquisitions, se déclare ravi que l’équipementier réseaux et télécoms participe au fonds Technocom 2.

Ce “qui renforcera nos engagements en matière de co-création avec nos partenaires publics et privés et qui nous permettra ainsi de nous rapprocher davantage de l’écosystème d’innovation en France”.

FNA : l’amorçage vue du Grand Emprunt
Créé mi-2011, le Fonds national d’amorçage (FNA) est un dispositif d’intervention publique en capital-investissement qui s’inscrit dans le cadre du programme d’Investissement d’avenir (Grand Emprunt). La structure, qui dispose d’une dotation globale de 400 millions d’euros sur quatre ans, va soutenir l’activité de sociétés innovantes émanant de divers horizons (santé, alimentation, biotechnologies, technologies de l’information et de la communication, nanotechnologies et écotechnologies) au tout début de leur développement. Le FNA, supervisé par CDC Entreprises, ne financera pas directement des entreprises. Il investira dans 15 à 20 fonds d’amorçage gérés par des équipes de gestion professionnelles (comme Innovacom).

Crédit photo : © Frog 974 – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur