Tele2 lance son offre Internet en accès libre

Cloud

Pour son entrée dans l’accès Internet, l’opérateur téléphonique Tele2 propose une offre en accès libre, c’est-à-dire sans forfait et facturée à la durée de connexion. Une tarification plus économique que celle de France Télécom et des autres FAI.

Et un de plus ! L’Internet français compte un nouveau fournisseur d’accès (FAI) bas débit (RTC) avec l’arrivée de Tele2, filiale française du groupe de téléphonie suédois. En tant qu’opérateur alternatif à France Télécom, Tele2 a opté pour une solution d’accès gratuit. Ni forfait, ni offre couplée Internet-téléphone, l’opérateur facture uniquement les minutes de communication, à la manière de Free à ses débuts. La différence avec Free et les formules d’accès libre de la majorité des FAI tient dans le mode de facturation. L’internaute qui souscrit au service d’accès de l’opérateur suédois est directement facturé par Tele2 et non par France Télécom. Paperasse supplémentaire penseront les uns, clarification de la facturation des services estimeront les autres. Les actuels clients du service téléphonie de Tele2 y trouveront peut-être leur compte puisque les dépenses téléphone et Internet seront cumulées sur la même facture.

Moins cher que France Télécom

Mais le principal avantage tient dans le tarif. Facturée 0,02 euro par France Télécom (sur lequel s’appuie l’ensemble des FAI), la minute Internet coûte 0,014 euro chez Tele2 qui comptabilise d’ailleurs à la seconde et non à la minute. En revanche, la première minute de communication, indivisible, revient à 0,122 euros chez Tele2 contre 0,106 chez l’opérateur historique. Malgré cette première minute plus onéreuse, l’offre de Tele2 s’avère plus économique que celle de France Télécom. En admettant que l’utilisateur se connecte une fois et reste 1 heure en ligne, il lui en coûtera 0,95 euro chez Tele2 contre 1,29 chez Wanadoo. Et 2,63 euros contre 3,69 pour trois heures de communication en ligne. Au delà, mieux vaut se tourner vers un forfait.

Pour le reste, l’offre est à peu près similaire à ce qu’on trouve déjà sur le marché : cinq adresses e-mail par compte avec 10 Mo d’espace boîte aux lettres (supprimés au bout de trois mois d’inactivité), ainsi que 10 Mo d’espace disque pour les pages personnelles. Fort de ses 3 millions d’abonnés aux services de téléphonie et, surtout, de sa réputation d’avoir bousculé les offres alternatives de téléphonie, Tele2 pourrait renouveler son succès et convaincre nombre d’internautes occasionnels de changer de FAI. L’économie de quelques euros réalisable séduira-t-elle pour autant les clients ? Tele2 ne devrait cependant pas s’arrêter en si bon chemin et programme une offre ADSL basée sur le dégroupage (le réseau de LDCom précisément). Prévue pour juin 2003, il est encore trop tôt pour en connaître les conditions tarifaires.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur