Telecom Italia : Xavier Niel surgit face à Vivendi

BourseEntrepriseOpérateursRéseaux
xavier-niel-telecom-italia-face-vivendi
2 1

Vivendi détient plus de 20% de Telecom Italia et cherche encore à monter dans le capital. Mais Xavier Niel rôde…

Vincent Bolloré vs Xavier Niel en Italie ? Comme on s’ennuie un peu dans le paysage des télécoms en France, les regards se portent sur la bataille d’influence pour contrôler Telecom Italia.

Vivendi se montre très actif autour du groupe télécoms italien, au point de disposer désormais d’une part de 20,03% du capital après avoir grignoté quelques pourcentages depuis le début du mois (15,49%, 19,9% et maintenant la barre des 20% est dépassée).

Le groupe de communication de Vincent Bolloré affiche sa volonté d’être un actionnaire à long terme de Telecom Italia. Une ambition qui pourrait l’amener à prendre le contrôle de l’opérateur télécoms.

Mais, selon Reuters, Xavier Niel s’intéresse aussi au dossier. De manière inattendue, le dirigeant fondateur du groupe Iliad-Free a avancé ses pions discrètement de son côté.

L’organisme de régulation de la Bourse en Italie (Consob) fait d’état d’une position équivalente à 11,209% des droits de vote de Telecom Italia.

« Cette position, acquise à travers la structure Rock Investment, comprend une participation potentielle de 6,1% ainsi que des dérivés actions« , précisent les agences Reuters et Bloomberg.

Une montée en puissance qui va permettre de peser lors d’une assemblée générale des actionnaires de Telecom Italia…voire irriter Vivendi ?

En juin dernier, le groupe de Vincent Bolloré était devenu l’actionnaire de référence de Telecom Italia, sur fond de mouvement dans le pool d’actionnariat du premier opérateur télécoms en Italie (éclatement d’un pacte d’actionnariats en 2014, retrait de l’opérateur espagnol Telefonica en 2015).

Avec la vente de l’opérateur brésilien GVT à Telefonica survenue en septembre 2014, Vivendi avait récupéré des parts dans le capital de Telecom Italia (5,7% à l’époque).

Progressivement, le groupe de communication de Vincent Bolloré a gravi des échelons dans le capital du groupe télécoms italien. Alors que, simultanément en France, il se désengageait dans SFR au profit de Numericable.

Quant à Xavier Niel, il ne cache plus ses ambitions de briller dans le secteur des télécoms au niveau international (tentative de rachat de T-Mobile US, prise de participation majoritaire dans Monaco Telecom, acquisition d’Orange Suisse…).

A quoi la lutte d’influence entre Vincent Bolloré et Xavier Niel au sein du capital de Telecom Italia va aboutir ? Ce sera mouvementé au regard du profil des deux entrepreneurs.

En attendant, l’action Telecom Italia a fait un bond de plus de 10% aujourd’hui avec cette bataille capitalistique.

Dans les autres dossiers chauds, notons que Vivendi cherche à monter dans le capital d’Ubisoft et Gameloft en France en adoptant une tactique assez peu cavalière.

(Crédit photo : Xavier Niel, archives NME)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur