Télécoms : Arnaud Montebourg veut mettre fin à la “spirale destructrice”

OpérateursRégulationsRéseaux
arnaud-montebourg-forum-telecoms-bouygues-telecom

Le ministre de l’Economie Arnaud Montebourg veut stopper l’engrenage de la destruction de valeur dans les télécoms. Un rapprochement Orange – Bouygues Telecom (avec Free dans la boucle) pourrait être un signe.

Arnaud Montebourg, ministre de l’Economie, maintient sa ligne : un retour à trois acteurs sur le marché français du mobile, qui serait gage d’un retour à une certaine stabilité. Pour retrouver un peu de sérénité dans un secteur pris “dans une spirale destructrice” associée à une guerre des prix qui sape les capacités d’investissement pour construire les réseaux très haut débit (fixes et mobiles) et qui nuit à l’emploi.

“Il n’y a plus de place aujourd’hui pour un marché mobile fracturé”, retient-on comme point-clé sur son compte Twitter. “Le retour à 3 opérateurs ne fait pas disparaître la concurrence.”

Lors d’un forum télécoms organisé hier par Les Echos, Arnaud Montebourg est revenu sur le plan de sauvegarde de l’emploi esquissé par Bouygues Telecom dans le cadre d’un plan de restructuration de l’opérateur mobile filiale du groupe Bouygues. Plus de 1500 emplois seraient amenés à disparaître, tout en amortissant le choc avec des mesures de reclassement et des départs volontaires.

“Le plan fera l’objet d’une négociation dans les prochaines semaines avec les partenaires sociaux”, précise Bouygues Telecom dans sa communication.

Arnaud Montebourg semble persuader qu’il existe des alternatives. Le représentant du gouvernement “appelle les acteurs à trouver d’autres solutions que les plans sociaux”. Tout en précisant : “On peut économiser la destruction de 1500 emplois”.

“L’emploi ne doit pas être une variable d’ajustement”, précise le ministre sur son compte Twitter. Reste à savoir dans quelle mesure ce tour de passe-passe serait possible…

Quels que soient les moyens mis en place, la consolidation du marché télécoms passe par Bouygues Telecom. Orange se montre intéressé par une reprise de l’opérateur mobile, en mettant dans la boucle Iliad/Free sur le volet réseaux mobiles et licences. Mais il semblerait qu’on assiste à un coup d’arrêt des “discussions qui n’ont pas permis à ce jour de déboucher sur un accord”, expliquait Olivier Roussat, P-DG de Bouygues Telecom, en présentant le plan de restructuration de l’entreprise mercredi dernier.

Lors du forum telcos des Echos, Pierre Louette, Secrétaire général du groupe Orange, a confirmé que les termes d’un accord n’avaient pas pu être trouvés avec Bouygues Telecom.

arnaud-montebourg-forum-telecoms-bouygues-telecom
Arnaud Montebourg appelle à stopper l’engrenage de la destruction de valeur dans le secteur télécoms.

 

Quiz : Connaissez-vous l’e-réputation ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur