Télécoms : la France a cassé les prix

OpérateursRégulationsRéseaux
telecommunications-france

Selon l’Ofcom, régulateur télécoms britannique, la France est le 3e pays d’Europe où l’on paie le moins cher ses communications fixes, mobiles et Internet.

L’Ofcom a publié la 9e édition de son baromètre International Communications Market (document PDF, 388 pages).

A travers cette étude annuelle, le régulateur télécoms britannique détermine quels sont les pays d’Europe où l’on paie le moins cher ses communications fixes, mobiles et Internet. Pour établir ce classement, cinq profils de foyers ont été modélisés, chacun ayant des besoins différents.

Dans la majorité des cas (4 sur 5), les services de communication britanniques se hissent à la première ou à la deuxième place du classement. Au global, le Royaume-Uni devance l’Italie, la France, l’Allemagne et l’Espagne, qui affichent tous des tarifs inférieurs à ceux proposés aux États-Unis pour un niveau de prestation égal.

classement-telecoms-europeLa France ne se place en première position que sur l’une des métriques : celle indexée sur les besoins d’une famille de deux parents et deux enfants adolescents utilisant des services de télévision par Internet. “La meilleure affaire [dans cette situation au moment des mesures] était de 86 livres sterling en France. Soit 6 livres moins cher que le meilleur prix au Royaume-Uni“, résume l’Ofcom.

Si les coûts des services TV payants sont également plus élevés outre-Manche (l’offre la plus économique se trouvant en Allemagne), la couronne britannique se distingue sur le volet mobile. Pour 14 livres (16,60 euros), on bénéficie de 200 minutes de communication, de 50 SMS et de 200 Mo de data, contre 57 livres (près de 70 euros) aux États-Unis.

Comme le note cependant Silicon.fr, ce modèle de forfait est aujourd’hui dépassé : la moyenne ne reflète pas la réalité individuelle en regard des prix pratiqués notamment en France, où la voix et les SMS/MMS illimités sont accessibles à moins de 20 euros par mois, avec au moins 3 Go de data en 3G, voire 4G. D’ailleurs, si l’on rapporte les coûts des communications aux dépenses totales du foyer, la France gagne une place (2,5% du budget, soit autant qu’en Italie et aux États-Unis, mais moins qu’en Espagne et en Allemagne).

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : la 4G, vous connaissez ?

Crédit photo : BOONROONG – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur