Télécoms : les numéros Azur resteront bien surtaxés

CloudOpérateursRéseaux

L’ARCEP a indiqué que les numéros spéciaux Azur en 081 vont rester surtaxés. Pour protéger le consommateur, ce type de numéro ne pourra pas être utilisé pour joindre un service clients.

L’ARCEP l’a décidé : la tranche des numéros en “08”, aussi connue sous le nom de “numéros Azur“, va continuer à être surtaxée. Toutefois, les entreprises devront utiliser les numéros Azur avec parcimonie.

Si elles décident de mettre à leur disposition de leurs clients des numéros de téléphone à dix chiffres commençant par 081 ou à quatre chiffres débutant par 1 ou 3, ils ne devront pas servir à contacter le service clients, qui permet à de nombreux usagers d’obtenir des informations sur leur contrat ou de poser une réclamation. Les consommateurs devraient ainsi s’éviter de bien mauvaises surprises en découvrant leur facture téléphonique…

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes souligne également que les entreprises doivent cesser d’utiliser, à partir du 1er janvier 2010, la notion de “prix d’appel local” pour qualifier ces numéros en 081, “dans la mesure où elle donne une fausse information à de nombreux clients; le tarif “azur” étant souvent plus élevé que le tarif des appels locaux généralement appliqué par les opérateurs”, souligne l’ARCEP dans un communiqué.

En outre, le régulateur des télécoms invite les opérateurs à créer “rapidement un tarif […] inclus dans les forfaits fixes et mobiles” pour les numéros. Les appels depuis des mobiles vers des numéros Azur en 081 ne seront plus facturés entièrement hors forfait: la partie “communication” sera incluse dans le forfait mobile.

Et afin de mieux informer et protéger les consommateurs et permettre “de corriger les principaux dysfonctionnements qui affectent ce marché”, l’ARCEP a indiqué que des informations concernant les tarifs pratiqués devront être automatiquement annoncées à chaque début d’appel pour les numéros les plus fortement surtaxés.

L’ARCEP rappelle ainsi que le chiffre d’affaires lié aux numéros surtaxés a atteint les 2,6 milliards d’euros en 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur