Telehouse : “La panne a pu toucher potentiellement de gros sites Web”

Entreprise

Interview flash de Gilles Pecqueron, Business Developement Manager de Telehouse France, à la suite de la panne électrique survenue mercredi dans l’un des data centers parisiens du spécialiste de l’hébergement en colocation.

Mercredi en fin d’après-midi, ITespresso.fr a contacté Gilles Pecqueron, Business Developement Manager de Telehouse France, pour avoir des précisions sur la panne de disjoncteur survenue mercredi matin dans le centre de données “Voltaire” du spécialiste de l’hébergement en colocation.

Une panne que tout le Net français a dû ressentir. Telehouse étant un des gros sites d’interconnexion en France.

ITespresso.fr : Avez-vous identifié la cause de la panne survenue dans le data center parisien “Voltaire” (Telehouse 2) ?
Gilles Pecqueron : Les problèmes sont encore en cours d’investigation. Tout le monde est sur le pont pour savoir ce qui s’est passé. C’est un Masterpact qui a disjoncté mercredi matin (11 avril) à 10h17. Ce qui a plongé la Zone Ouest du premier étage du data center Voltaire dans le noir jusqu’à 10h53. Le temps de le remettre en service. On ne sait pas encore si c’est lié à des équipements dans une salle ou s’il s’agit d’un problème matériel. En fait, on pencherait davantage pour un problème de hardware. On a déjà eu ce type de soucis dans le passé. Il faut vérifier.

ITespresso.fr. La panne est bel et bien achevée…
Gilles Pecqueron : C’est complètement résorbé. Du coup, on a vérifié tous les disjoncteurs. On va envoyer un rapport d’incident à nos clients soit ce soir soit demain matin (jeudi 12 avril). On va procéder à une étude sur le hardware du fabricant. Il y aura certainement un rapport d’expertise.

ITespresso.fr : Cela arrive souvent ce type d’incidents ?
Gilles Pecqueron : Heureusement non. Mais on n’est jamais à l’abri d’une panne matérielle. Même si on prend beaucoup de précautions pour que cela n’arrive pas. En prévision de ce type d’incident, on a séparé les étages en plusieurs parties pour éviter que cela n’impacte pas l’ensemble du site. Le premier étage est divisé en “Zone Ouest” et “Zone Est” et elles dépendent de deux chaînes électriques différentes. Cet incident n’a pas impacté les clients en dual feed c’est à dire ceux qui sont alimentés par deux zones différentes.

ITespresso.fr : Vous avez une idée du nombre de sites Web impactés ?
Gilles Pecqueron : C’est difficile à dire. On voit surtout le nombre de baies de nos clients qui peuvent relier plusieurs sites Internet. La panne n’a pas été très longue mais le nombre de sites Web a pu être assez important. Potentiellement, elle a pu toucher de gros sites Web en France.

 Disjonction : deux causes principales
Un Masterpact est un disjoncteur de puissance (de 2000A à 6000A) fabriqué par Schneider Electric. C’est un équipement de protection contre les surcharges et courts-circuits. Une disjonction peut avoir deux causes : une surcharge (déclencheur thermique), si on dépasse la puissance nominal du disjoncteur (cause la plus probable) ou un court-circuit franc (déclencheur magnétique), quand un câble est sectionné par exemple.

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur