Teleperformance rachète LanguageLine : une traduction directe en business

CloudCRMEntrepriseFusions-acquisitionsManagementMarketing
teleperformance-acquiert-languageline-solutions
2 9

Pour 1,52 milliard de dollars, Teleperformance (relation client externalisée) acquiert LanguageLine Solutions, qui fournit des solutions multimédia d’interprétariat.

Teleperformance, un groupe français d’envergure mondial spécialisé dans la gestion de la relation client externalisée, lance une grande opération de croissance externe visant à acquérir LanguageLine Solutions LLC pour un montant de 1,52 milliard de dollars. Cette acquisition est bouclée en recourant à la souscription d’emprunts auprès d’un pool de banques : Crédit Agricole, HSBC et Société Générale. Elle devrait être bouclée d’ici la fin de l’année.

LanguageLine Solutions fournit des solutions multimédia d’interprétariat (téléphonie, visiophonie) pour le compte de 25 000 clients BtoB issus de divers secteurs (santé, assurances, finance, télécoms et organisations publiques) entre les Etats-Unis, le Canada et le Royaume-Uni.

En 2015, la société californienne a réalisé un chiffre d’affaires de 388 millions de dollars et un résultat opérationnel avant dotations aux amortissements (EBITDA) de 147 millions de dollars US. Elle fêtera l’an prochain ses 35 ans.

« Avec le management expérimenté de LanguageLine Solutions, nous avons l’intention de développer progressivement ses activités sur tous les marchés de Teleperformance », déclarent Daniel Julien et et Paulo César Vasques, respectivement Président exécutif et Directeur général de Teleperformance, cités dans le communiqué.

Teleperformance est le poids lourds de la gestion de relation client externalisé : près de 190 000 collaborateurs répartis sur 311 centres de contacts dans 65 pays et couvrant plus de 160 marchés.

La traduction linguistique est un volet important de son business : le groupe français gère des programmes en 75 langues et dialectes pour le compte d’importantes multinationales.

Ce type de deal significatif ne fait pas peur à Teleperformance, coté sur Euronext Paris (Compartiment A). Le groupe rappelle qu’en septembre 2015, il s’était emparé d’une prise encore plus grosse : l’américain Sitel pour 830 millions de dollars.

Dans le rapport financier de l’exercice 2015 du groupe, il est indiqué que le business de Teleperformance est réalisé à hauteur de 50% du chiffre d’affaires dans la zone anglophone et Asie-Pacifique (USA, Canada, Royaume-Uni, Philippines et Chine).

L’an dernier, la firme française a réalisé un chiffre d’affaires global de 3,39 milliards d’euros (+7,5% par rapport à l’an dernier), un EBITDA de 351 millions d’euros (contre 267 millions d’euros l’année précédente) et un résultat net de 200 millions d’euros (150 millions l’an précédent).

(Crédit photo : LanguageLine Solutions)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur