Le téléphone portable a 40 ans : de l’ère du mobile à la génération smartphone en images

MobilitéOS mobilesSmartphones
Motorola DynaTAC téléphone portable 40 ans

Le premier appel passé via un téléphone portable a 40 ans. Coup de rétroviseur en images sur trois décennies d’exploitation commerciale des réseaux cellulaires, marquées par une quête d’interopérabilité et le passage à la postérité de certains terminaux.

A l’heure de commémorer les 40 ans du premier appel passé via un téléphone portable, coup de rétroviseur en images sur trois décennies d’exploitation commerciale des réseaux cellulaires, marquées par une quête d’interopérabilité et le passage à la postérité de certains terminaux.

S’il est communément admis qu’en 1973, Marty Cooper, ingénieur chez Motorola, marquait l’histoire des télécommunications en coupant pour la première fois le cordon en faveur des ondes radio, les expérimentations préalables qui ont façonné sa réflexion semblent tombées dans l’oubli.

Elles en sont pourtant la clé de voûte, trouvant leurs origines dans l’après-guerre, au gré des initiatives de la société American Telephone & Telegraph (AT&T) autour de la 0G, (“zéro-G”), qui préexistait aux réseaux cellulaires.

C’est près de 40 ans plus tard, en 1983, qu’est intervenu le lancement commercial du premier téléphone (trans)portable, toujours sous l’impulsion de Motorola : vendu 3995 dollars, le modèle 8000x offrait 30 minutes d’autonomie.

Depuis lors, les réseaux sans fil sont montés en débit, ont gagné en portée, en stabilité ou encore en sécurité.

Le hardware a pris des couleurs en parallèle, certains produits marquant l’histoire par leur popularité (l’increvable Nokia 3310 et ses coques interchangeables) ou le franchissement d’un cap technologique (le Bluetooth sur l’Ericsson T39, le smartphone avant l’heure avec l’IBM Simon).

Accompagnant l’avènement de l’iPhone (2007) et de son premier concurrent sous Android (le HTC Dream, en 2008), la carte SIM s’est métamorphosée en parallèle, depuis la livraison, en 1991, d’une première fournée de 300 exemplaires à un opérateurs télécoms finlandais.

Bell System, Motorola DynaTAC, Cityman 900, Simon Personal Communicator, iPhone, HTC Dream : voici un bref historique dressé en images.

Le téléphone portable a 40 ans

Image 1 of 10

DynaTAC : le premier des Mohicans ?
Dénommé DynaTAC pour "Dynamic Adaptive Total Area Coverage", ce téléphone mobile est reconnu comme le premier à avoir passé un appel sur les réseaux cellulaires, en 1973, entre Marty Cooper (ingénieur chez Motorola) et Joel Engel (du rival Bell Labs). Son lancement commercial n'est intervenu que dix ans plus tard, avec le sortie, le 6 mars 1983, du modèle 8000x, vendu 3995 dollars, avec 30 minutes d'autonomie, un écran à LED et une mémoire de 30 numéros. Le DynaTAC 8000s a pris le relais deux ans plus tard. La saga s'est terminée en 1993 avec le Classic II, Motorola ouvrant la voie à sa gamme MicroTAC (commercialisée depuis 1989), puis aux StarTAC (à partir de 1996).

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : maîtrisez-vous le langage high-tech ?

Crédit photos (dans l’ordre de la galerie) :
Motorola DynaTAC : Science Museum London
RCC Phone : Western Electric
Nokia Cityman 900 : Pinot & Dita
Nokia 3310 : Brett Jordan
Ericsson T39 : “bfshadow” (Flickr)
HTC Dream : Jose Antonio Gelado
iPhone : Apple
Smartphones à écrans souples : Wall Street Journal


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur